penser-souffler

27 mai 2019

Manée avait vu cet article paru dans La Montagne, début mars, et me l’avait envoyé.

souffleuse
Capture d’écran 2019-05-22 à 09.36.43
Samedi dernier, quelques mois plus tard, nous partons en virée à Uzerche avec Manée rencontrer Julie Lefebvre.
Avec une idée derrière la tête, réalisable là-bas ou non, inspirée des bulles de savon (non sphérique):
Capture d’écran 2019-05-22 à 14.26.47Capture d’écran 2019-05-22 à 14.26.26 Capture d’écran 2019-05-22 à 14.34.24Capture d’écran 2019-05-22 à 14.29.21
et des bulles de BD : faire des bulles de pensées,en verre.
Est-ce qu’on peut souffler du verre et dire un texte — ou moduler son souffle avec une intention de paroles?

Julie s’est installée depuis peu à Uzerche juste après son CAP, un atelier au bord de la route, avec une porte ouverte qui nous la fait voir en train de travailler quand on passe incidemment (ou pas) par là.  Auparavant, elle était prof de LSF au lycée, mais l’inspecteur n’appréciait pas que ce poste soit occupée par une entendante… & le verre la fascinait déjà.

Julie, dubitative, fait quelques essais, et Manée, qui participe à l’atelier souffle d’Iris, nous fait des suggestions.
Julie conclut : une fois la bulle de verre formée, on peut bien sûr facilement “parler” dans la canne de soufflage, en espérant que ces paroles ne s’envolent pas quand on la détache..!!

Julie nous montre sur son téléphone 2 petites vidéos d’une expérience artistique à laquelle elle a participé : emprisonner la pollution dans une bulle de verre en branchant une canne sur un pot d’échappement.
Pour la 1ère expérience, on met le moteur en route alors que la 1ère bulle n’est pas encore formée, et la pression est telle qu’une grosse bulle se forme très vite puis explose.
2nde tentative réussie, en mettant le moteur en route avant, avec une pression constante.
C’est une belle matérialisation d’une idée!!

Nous repartons en nous fixant un rdv pour juin : d’ici là, Julie va faire différents essais, d’après quelques croquis que je lui ai laissés, car la forme “topinambour” est plus difficile à obtenir (et n’est pas homologuée dans l’apprentissage..) qu’une forme sphérique régulière..!