un we de bel automne

21 novembre 2016

Nouveau séjour, qui commence le vendredi par un cours à la fac, pour le master de création littéraire. J’arrive avec une charrette de marché (c’est lourd, les livres!!) pleine de livres, les miens, et d’autres que je trouve remarquables et qui vont appuyer mes propos.
Penser au support papier, à sa matérialité, qui peut nous aider à écrire, en se fixant des règles du jeu : nouveau programme pour les étudiants, pro de l’ordi!

Et puis, le soir, vu un spectacle iranien vraiment formidable, Count to one par la cie Yase Tamam, avec des « marionnettes » en argile. 3 « soldats » et 1 musicien virtuose, et de l’argile sans parole. C’est pas le but de ce blog que de parler de ça, mais on va pas se gêner pour faire partager du formidable! (comme j’ai capturé les photos sur internet, on a droit aux flèches…)capture-decran-2016-11-19-a-10-19-02 capture-decran-2016-11-19-a-10-18-40

20161122_110619

 

Et puis, le lendemain soir, Sec à la Cave Poésie, pour le cycle Yes! I am un immense provocateur, en hommage à Leo Ferré. A 8 sur la scène, ça dépote! L’occasion d’entendre Ferré avec de nouvelles bouches et oreilles.

 

 

 

 

 

(et d’apprécier Louise Labé!)

 

Et puis dimanche, il fait beau, en profiter pour la lessive dans mon super gîte toulousain ou/et la Révolution; des nouvelles rencontres à Gaillac, à l’atelier typo Les écrits 9. Bonne pioche!20161120_12352920161120_162423

20161121_200433Le soir en rentrant, devant l’ordinateur, en levant le nez, il y a ce beau panier en osier (?), avec un brin d’osier pris dans la porte du placard, comme si le reste de la nature où l’osier a poussé y était caché.