20140626_10381220160630_163548

20150609_151041

 

C’EST QUOI ?, exposition à la médiathèque de St Orens (à côté de Toulouse) du 15 mai au 2 juin
image003image004
23-24-25-26 mai
, à Toulouse à la Cave Poésie à 20h30, FAIS MOI SIGNE, ON S’ENTEND BIEN  (1h15)
avec Arthur Daygue aux manettes et Janick Mauger aux mains qui parlent, spectacle-lecture-performance :
AFFICHE FAIS MOI SIGNE

 

édifiante suite et poursuite des étapes Hein? et D’eux,

qui nous ont menées
du colimaçon jusqu’à Star Trek,
en passant par Midas et la conjugaison,
Tarzan et la bière trappiste,
avec huître, épée et rasoir (etc.) ;

Cette fois, nous allons rajouter
Star Wars,
Ubu,
des plumes d’Indiens,
AC/DC,
une cloche,
le cinéma muet,
la TV,
La Fontaine et la technologie…

Où allons nous finalement arriver ?

Je sens que le complot sourd (verbe du 3ème groupe)…
je vois (1)
image2Capture d’écran 2017-10-08 à 10.06.20
La REVUE 17 est en librairie..! Elle est belle, conséquente, épaisse, et légère, en couleur et sur du papier choisi, tout pour plaire ! éditeur : Un thé chez les fous, 30€
20180516_104650 20180516_104542


du 6 au 8 avril, pendant l’Escale du livre chez N’a qu’1 œil, à Bordeaux, exposition et lecture(s)
paroles paroles paroles noir

—  Mardi 27 mars, à la Cave Poésie, à Toulouse, partie D’EUX !
Capture d’écran 2018-03-03 à 10.13.10
    SORTEZ VOS ANTENNES :
Dans un épisode de Star Treck (Loud as a whisper /+ fort qu’un murmure), en 89, un acteur sourd joue le rôle d’un ambassadeur extraterrestre issu d’une planète dont les habitants communiquent par gestes…
Si, à l’inverse, un bien-entendant, ignorant la langue des signes, se retrouve dans un rassemblement de Sourds, qui est le sourd et le muet de qui?
Isolé dans la jungle, le langage de l’homme singe est simplissime en l’absence d’une grammaire : Moi Tarzan, toi Jane.
Les moines qui ont fait vœu de silence utilisent des signes pour communiquer. Que produit sur le langage un excès de bière trappiste?
Des mains pour créer une langue Sourde, autre élaboration que parler avec des gestes, comme dans les pays latins.
     QUI EST LE MARTIEN DE QUI ?


 
Entre livre et objet d’art, au festival Atlantide, à Nantes,

Capture d’écran 2018-02-02 à 17.47.28

•de 14h Évolution des formes du livre (1h30) par Jérôme Fronty, chef du service pédagogique de la BnF
15h30 Lexicographie autour du livre (45 mn) par Jean Pruvost, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise
16h15 table-ronde :
Le livre objet d’art (1h30), avec
Marc-Edouard Gautier, archiviste paléographe, conservateur en chef des bibliothèques chargé des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque municipale d’Angers, Edwige Oliver, diplômée des arts de la reliure, atelier La Comète à Nantes,
& bibi, jusqu’à 17h45 (si on ne tourne pas en rond…)

(je colle la présentation provenant de la newsletter de la Maison Julien Gracq, c’est déjà tout bien fait)

 

 toujours Yv’Hair, exposition à L’Autoportrait, jusqu’au 10 mars 2018, à Marseille (66 rue des 3 frères Barthélémy), avec Fotokino, dans le cadre du festival Laterna Magica

 DSC01606

20171204_181017

DSC01637DSC01623

Capture d’écran 2017-12-09 à 12.29.51

 

Yv’Hair, un nom prédestiné dans une galerie de coiffure.
Sur les traces de Stendhal : La chance s’attrape par les cheveux, mais elle est chauve.

& c’est contagieux : il s’agit de chercher des poux à la langue, et de s’allumer sans s’arracher les cheveux!

2018— jeudi 14 décembre au Café Plùm, à Lautrec          & vendredi 15 et samedi 16 décembre, à Toulouse)
Capture d’écran 2017-11-30 à 08.50.28Capture d’écran 2017-10-08 à 10.05.35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrir la LSF fut pour moi une révélation. Et l’envie d’interroger ces 2 langues, française et LSF, en parallèle.
S’interroger sur l’autre, c’est aussi s’interroger sur ses propres fonctionnements, revoir l’évidence.
Il s’agira de transposer le « Comment peut-on être persan » de Montesquieu en « comment peut-on être sourd ? » pour se poser « naïvement » des questions ; en jouant avec la langue, avec des accessoires, des « images ».
Le terme de cette réflexion sera une « performance poétique conférencée bilingue » en mai 2018 à la Cave Poésie, à Toulouse.
En attendant (et en entendant), voici une 1ere étape de travail, mené à bien, entre autre, grâce au temps passé à la librairie Plùm.
On pourrait donc l’appeler l’étape « Hein ? »


18 novembre
, à la Maison Julien Gracq, à St Florent le Vieil, La Loire ensemble :

Capture d’écran 2017-11-09 à 18.14.13

 

 

 

présentations, lectures, rencontres…

 

 

 

 

 

 

 

 

— 15-16-17 septembre, à Toulouse à la Cave Poésie pour le bazar littéraire Chez René,
et à Lombez pour les 10 ans de la maison des écritures, avec Quelques lignes dans la mainCapture d’écran 2017-09-03 à 11.37.56

_DSC4787
Ce sera aussi l’occasion de présenter les 2 derniers livres tout juste parus aux éditions des petits livres, 20170907_16162520170909_113403

OUTILS UTILES, & LITHO-GRAPHIE DE PLAGE, Capture d’écran 2017-09-02 à 10.59.26

 

 

ainsi que la série de nouvelles affiches,
AFFICHES OUTILS

 

 

 

 Une contribution à la revue annuelle d’art et de poésie HUIT, REVUE ASTRONEF, numéro 7, Rêve

20170918_123804

 

  SOUVENT J’OUBLIE d’ÊTRE LIBRE vient de paraître début novembre 2016 à l’édition des petits livres (edpl).

 

Vous le trouverez dans quelques rares librairies, dont Terra Nova à Toulouse où je suis en résidence, l’Attrape-Cœurs à Paris (18ème), N’a qu’1 œil à Bordeaux, les Bien-aimés à Nantes, l’Histoire de l’œil à Marseille, Circa (qui est une galerie) à Arles, …, mais sinon en ligne!

pour l’acheter en ligne, c’est   
(11 euros + 1 euro de participation aux frais de port)

 dans le n° 94 de janvier 2016 de la revue Transfuge, Philippe Adam a écrit un bel article sur mon boulot, dont la fin de la page (116) me réjouis particulièrement!

transfuge