Merci de votre compréhension

31 janvier 2017

20170130_195252 Panne de métro ce matin pour me rendre à la gare.
Il pleut un peu, j’ai oublié mon parapluie.J’ai oublié mon carnet de notes-de-gare à Marseille.
Je vais en acheter un en soldes en centre ville; je croise Delphine, ou c’est plutôt elle qui me croise, qui me reconnait car elle a vu ma photo je ne sais où. Je suis contente de faire sa connaissance après avoir échangé des mails de travail, d’autant que c’était vraiment agréable, simple et efficace d’avoir affaire à elle en tant que graphiste de Terra Nova. Elle me donne sa carte de vœux.20170130_195302

A la gare.

accident de personne à Agen.la circulation des trains est très perturbée sur l’axe ferroviaire Bordeaux-Toulouse dans les 2 sens. Secours en cours d’intervention. wifi gratuit illimité. des gens derrière des téléphones. devant des écrans. avec des valises et des sacs de toutes tailles. des béquilles. partira avec un retard d’environ 1h45 m. merci de votre compréhension
20170130_172120une pièce de 2 euros posée dans une main sèche et rouge, vite enfournée à peine merci, demi tour vif pour continuer la quête. ce Noël partagez encore! & encore… pour votre santé mangez au moins 5 fruits et légumes par jour. l’armée de terre recrute 15 000 postes. je veux être le nouveau souffle. ultra design ultra fin ultra léger. rueducommerce.com. j’ai soif d’aventure. s’engager.fr. votre volonté notre fierté. croyez-vous au coup de foudre. je veux aller de l’avant. pour ceux qui ont faim de liberté. retrait gratuit en 48h. je veux être le nouveau souffle. livraison à domicile en 48h. pour que la liberté ne recule jamais. rueducommerce.fr. s’engager.fr. des espaces de travail adaptés à chacun. qui mieux qu’un ange pour nous conduire en enfer. achat retrait échange de billets. après la tempête. l’armée de terre recrute. un gars en kaki court avec une mitraillette. un regard dans le vide. offrez-vous une pause gourmande. réveille ton soleil. un homme qui boxe. un regard dans le vide. sur la ligne bleue des Pyrénées. j’ai soif d’aventure. pour ceux qui ont faim de liberté. mesdames messieurs attention. le train intercité n°40663 en provenance de B et à destination de M va entrer en gare voie 6. attention SVP. voie … en raison de difficulté de préparation de train en gare, le train TER n°… à destination de .. partira avec un retard d’environ …m. merci de votre compréhension
20170130_172120réservez vite vos billets pour la Côte d’azur. les horaires inscrits en orange sont modifiés. une femme court vite dans le couloir entre les 2 halls suivi par un handicapé en fauteuil électrique à fond les manettes. affalé 3 canettes de bière autour de lui, personne ne vient s’asseoir sur le siège d’à côté. je voudrais poster mes lettres, est-ce que vous pouvez surveiller mon gros sac, merci c’est gentil. franchement, je considère honnêtement… va rentrer en gare voie 5. tu pars au 1/4 de tour. votre attention SVP. merci de votre compréhension
20170130_190334


faire un carton à l’avance

28 janvier 2017

DSCF8818Aujourd’hui, nous avons fait un essai d’affiche dans la rue, pour voir à l’avance ce que ça va donner, lors de l’affichage de février, et faire des photos. Du scotch double-face (il y a beaucoup de vent) et 2 affiches sous le bras, nous voilà partis avec Mélanie et Yann à l’abribus du coin.
Trop facile d’y coller notre affiche! Et aussitôt, quelqu’un s’arrête pour la regarder et la photographier. Youpi, ça marche super bien, extra, ça cartonne un max..!!!
20170127_142214 DSCF8822
Avec la 2ème, même topo : à peine affichée, une dame s’arrête, la photographie, se fait tirer le portrait devant l’affiche, et nous cause.
DSCF8831Bon ben voilà, je saute de joie!! D’autant que Mélanie, qui a fait les photos, à réussi à capturer un beau moment, avec les bus qui s’arrêtent.

DSCF8837DSCF8840 DSCF8841
& alors j’en profite pour remercier Christine Thepenier, qui m’a aidée, en mangeant de la tarte au citron meringuée entre 2016 et 2017, à avoir les idées + claires pour concevoir ces affiches..!


De bonne heure

28 janvier 2017

20170127_234413

 

Aujourd’hui je me suis levée tôt, Rdv à 8 h avec Nathalie au lycée St Sernin, pour parler poésie avec sa classe de seconde.
Parler de mon boulot, comment j’envisage l’écriture, ma pratique, que la poésie permet tout ce qu’on veut, et d’ouvrir les yeux :
même à l’aube, en cavalant pour prendre le métro, une jeune fille qui marchait devant moi avec ses longs cheveux teints-déteints, bruns jusqu’au cou, puis un peu blonds, puis rouges henné, qui volaient dans le vent comme si elle avait des flammes sur la tête.
Leur raconter ça.

Et lire des textes, les miens (Papa part, etc, dans un silence de mouche qui vole; Y’en a marre d’être pauvre, avec acclamation du titre), et Richard Brautigan, qui devrait leur « parler » facilement (puiser dans C’est tout ce que j’ai à déclarer, sorti récemment au Castor Astral).
Puis des petits bouts de L’endiguement des renseignements, qui va nous servir de « modèle » lointain pour un atelier d’écriture (qui sera suivi par d’autres, animés par Cécilia).
Le thème retenu par Nathalie & Cécilia, l’amour, vaste sujet..!

Commençons par donner plein de réponses à des questions (qu’on se saura pas).
& après, lecture : on garde son texte, ou on se l’échange avec d’autres, comme on préfère. Lire ces premières « réponses », qui s’enchaînent de tables en tables et font le tour de la classe, un second tour avec une seconde phrase, etc. Celles-ceux qui sont en panne lisent les phrases des copains-voisins.
Ces télescopages de réponses, d’idées, sérieuses, sentimentales, tristes, résignées, heureuses, pragmatiques, loufoques, spirituelles, en allemand ou en anglais par les 2 élèves étrangers, forment une belle sarabande-sérénade.
Ma mémoire a retenu facilement le principe des 3 P : Protection – Plaisir – Pizza
& le final : une petite bouffe, une bouffée d’air

 


comme si vous y étiez

27 janvier 2017

Hier soir, c’était le vernissage de l’exposition VOUS M’EN DIREZ DES NOUVELLES à la médiathèque Cabanis, qui va durer jusqu’à fin avril. Un grand espace d’exposition de 170 m2 ! Et nous avons réussi à bien montrer le boulot dans cet espace pas évident à utiliser. Et tirer partie de cette grande vitrine de 11 m de long…
Visite guidée (avant les discours d’inauguration, le micro est installé et le parquet est astiqué) :

20170125_165408
quand on passe la porte, vue à travers la salle et à travers le rideau de lettres en porcelaine.
20170126_105018A gauche, le coin livres, éditions d’artiste et de librairie mélangées, dans des vitrines comme à l’ aquarium.
20170125_17024920170125_170143
Une vitrine spéciale pour « La mode illustrée », prêtée par la Bibliothèque d’études et du patrimoine, qui a servie à l’Endiguement des renseignements.

20170125_165326
20170126_10494820170125_171259Plus loin sur la gauche, une série d’assiettes peintes pour le banquet au Bol rouge,

en face du mur d’estampes faites avec Christine Patry-Morel pour Saint-Gratien.
20170125_171109
Puis nous tournons, et sommes dans la salle entre les 2 poteaux, où sont accrochés une série de dessins extraits de 366 légendes quotidiennes exemplaires,
20170125_165711
ainsi que la longue vitrine où sont suspendues ou épinglées les plaques en porcelaine, 20170125_16523220170131_115847 - Version 2 DSCF8776 20170125_16580120170126_09595520170125_165808
jusqu’au lettres prises dans une toile d’araignée métallique.
20170125_165821
Au milieu, 2 vitrines avec les livres en broderie faits avec Virginie Rochetti.
20170125_16541720170125_165723
20170125_16594920170125_165916

 

Avec toujours ce dilemme : comment montrer un livre quand il est enfermé dans une vitrine ?

Puis, nous passons derrière le second poteau : là où le courant passe pour allumer la lumière.
20170125_165644  20170125_16555520170125_165508DSCF880920170125_165626

 

En face des néons du pauvre, les sculptures lumineuses forment une joyeuse famille
(interdiction de toucher !)20170126_10410920170125_165448
Derrière, il y a une cour.
20170125_172529
Vue de la cour ! Les grandes vitrines ont été installées devant les vitres afin d’apprécier la transparence des pots en porcelaine à travers la lumière.
20170125_172519

 

 

(mais ils ne sont pas tous transparents!)20170125_170031
Et il y a les livres en porcelaine, à l’abri de la casse, ainsi que le jeu de cartes.

Le rideau de lettres en porcelaine, qui sépare et fait passer de l’autre côté en même temps. Qui joue avec la lumière et les reflets.
20170125_165130  20170125_155920      20170125_170523

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Et puis, les derniers préparatifs, installation d’une minuterie pour que les lampes s’éteignent quand la médiathèque ferme.
20170126_104650Hop, passons au vernissage ! Il y avait plein de monde!
Le duo Smoke on the water (Arthur Daygue et Marc Maffiolo) et l’atelier volant de sérigraphie La turbine sont avec nous pour que ce soit un peu plus la fête et pour que les gens ne restent pas coincés devant le buffet, à l’extérieur de l’espace d’exposition. Des fois, ils sont un peu seulets !
DSCF8786DSCF8788DSCF8807DSCF8797
La turbine nous avait préparé spécialement un écran de sérigraphie pour l’occasion, du noir et du doré, yeah!
DSCF8800
DSCF8781

 

Quelques demandes pour dédicacer la sérigraphie, en souvenir de la soirée.

DSCF8784

Les plus prévoyants ont apportés leurs torchons, extra!

DSCF8812           20170125_170641    Oh, c’était et c’est bien !!

 

Et puis, une visite guidée le soir du vernissage pour la radio Canal sud, dont vous pouvez écouter le podcast


J-1

24 janvier 2017

IMG_2047

20170124_193413

 

Depuis hier, nous (heureusement que je ne suis pas seule!) sommes à la médiathèque pour l’accrochage de l’exposition.

Ça avance bien, mais le temps est compté, et ce soir nous étions 4 pour finir d’accrocher le rideau de lettres en porcelaine vers 21h, dans une ambiance légère, plus l’encouragement d’un paquet de crocodiles de toutes les couleurs.
20170124_193254

Dans l’après-midi, Fabrice a réussi à dompter un grand nombre de fils électriques qui partaient dans tous les sens…pour qu’ils aillent dans le sens du courant !

20170123_213500

& 2 petits pinçons me tiennent compagnie depuis hier, à force de se servir de ses doigts pour caler la distance entre les clous et le mur

 

La suite pour demain… tout sera prêt pour le vernissage à 18h, mais d’ores et déjà, on peut dire que l’expo a de la gueule..!!


géographie politique et poétique du dimanche

22 janvier 2017

20170122_154102Avantage d’un dimanche gris à Toulouse :
petit tour au cinéma voir ENTRE LES FRONTIERES d’Avi Mograbi, qui ne passe pas à Marseille.
Et en attendant qu’on puisse entrer dans la salle 3 de l’American Cosmograph (ex Utopia) pour la séance, je me trouve en face d’un présentoir avec tartes..!

 

20170122_202822& en sortant du cinéma, poursuivre sur cette belle lancée pour aller à Terra Nova chercher les livres que j’ai commandés (ben oui, maintenant, « ma » librairie est à Toulouse!) (réservés plutôt, car ils les avaient tous en magasin, ça c’est de la librairie!)
— Sophie G. Lucas  Témoin
Murs populaires (tags du mouvement contre la loi travail)
Décamper (De Lampedusa à Calais, un livre de textes et d’images & un disque pour parler d’une terre sans accueil)

et puis, C’est tout ce que j’ai à déclarer de Richard Brautigan (son œuvre poétique complète, sorti en novembre 2016 au Castor Astral) m’a fait les yeux doux, pour apporter un peu de poésie à tout ça, malgré le volume et le poids (je pense à ma valise de retour…) et mon porte-monnaie raplapla :

Casablanca

D’où je viens c’est juste

une autre carotte dans le potager.

D’où vients-tu,

étranger?


gros-boutien ou petit-boutien

20 janvier 2017

Depuis le banquet au Bol Rouge, chaque fois que je me fais cuire un œuf (à la coque), je pense au texte de Swift, dans Les voyages de Gulliver :

20170114_160046« Ces deux formidables puissances ont, comme j’allais vous dire, été engagées pendant trente-six lunes dans une guerre très opiniâtre, dont voici le sujet : tout le monde convient que la manière primitive de casser les œufs avant que nous les mangions est de les casser au gros bout; mais l’aïeul de Sa Majesté régnante, pendant qu’il était enfant, sur le point de manger un œuf, eut le malheur de se couper un des doigts; sur quoi l’empereur son père donna un arrêt pour ordonner à tous ses sujets, sous de graves peines, de casser leurs œufs par le petit bout. Le peuple fut si irrité de cette loi, que nos historiens racontent qu’il y eut, à cette occasion, six révoltes, dans lesquelles un empereur perdit la vie et un autre la couronne. […] On suppute que onze mille hommes ont, à différentes époques, aimé mieux souffrir la mort que de se soumettre à la loi de casser leurs œufs par le petit bout. Plusieurs centaines de gros volumes ont été écrits et publiés sur cette matière; mais les livres des gros-boutiens ont été défendus depuis longtemps, et tout leur parti a été déclaré, par les lois, incapable de posséder des charges. Pendant la suite continuelle de ces troubles, les empereurs de Blefuscu ont souvent fait des remontrances par leurs ambassadeurs, nous accusant de faire un crime en violant un précepte fondamental de notre grand prophète Lustrogg, dans le cinquante-quatrième chapitre du Blundecral (ce qui est leur Coran). Cependant cela a été jugé n’être qu’une interprétation du sens du texte, dont voici les mots : Que tous les fidèles casseront leurs œufs au bout le plus commode. On doit, à mon avis, laisser décider à la conscience de chacun quel est le bout le plus commode, ou, au moins, c’est à l’autorité du souverain magistrat d’en décider. Or, les gros-boutiens exilés ont trouvé tant de crédit dans la cour de l’empereur de Blefuscu, et tant de secours et d’appui dans notre pays même, qu’une guerre très sanglante a régné entre les deux empires pendant trente-six lunes à ce sujet, avec différents succès. »
20170120_215740


sortie nationale

19 janvier 2017

C’est bien comme titre!
Aujourd’hui, mon nouveau petit livre tamponné, FAIRE UN CARTON est/sera dans toutes les librairies (qui le veulent bien..!)
A Toulouse, on se dit que y’a pas de quoi en faire un plat, vu qu’il est disponible à Terra Nova depuis l’automne, un petit cadeau rapport à la résidence… Oui, mais à partir d’aujourd’hui, on pourra aussi le trouver (j’espère!) chez les frères Floury !
20160802_173256 20160802_173327 20160802_173624 20160802_173829


J-7

18 janvier 2017

image003

 

 

 

 

Dans une semaine, le 25 janvier tard le soir, je respirerais mieux, on aura vu l’expo à la médiathèque Cabanis, après un vernissage dont on se souviendra avec Smoke on the water, et l’atelier portatif de sérigraphie la Turbine (et on aura tous pensé à prendre un sac en tissu ou une chemise pour sérigraphier un truc extra!)..
Et il faudra revenir voir l’expo, puisque le vernissage est un moment sympa, mais pas le mieux pour vraiment voir les boulots exposés, surtout quand il y a des choses à lire!

IMG_6796

D’ailleurs, j’ai reçu ce soir un message d’un ami qui s’est trompé d’une semaine et est venu aujourd’hui à la médiathèque pour le vernissage…
(ou alors, comme il ne pourra pas être là mercredi prochain, c’est vraiment ce qu’on appelle un acte manqué!)

 

 

Mais, pour l’instant, à Marseille, je m’occupe d’emballer toutes mes affaires pour le transport, dont les pièces en porcelaine…
dont certaines sont plutôt délicates à transporter (même à prendre en main !) et quasi impossibles à emballer..!

20170117_17234320170117_172451
20170117_173039

 

(mon système n’est pas breuveté SGDG, mais il a déjà fait ses preuves!)


retrouvailles

16 janvier 2017

Pour l’expo qui a lieu tout bientôt, j’ai ressorti une partie d’un travail ancien, 366 légendes quotidiennes exemplaires, que je suis vraiment bien contente de « retrouver ».
Dont voici quelques dessins, qui n’ont pas vu le jour depuis…1992, bien emballés, rangés, et déménagés plusieurs fois depuis leur retour de l’exposition du musée Malraux, au Havre !

Je vous en montre plein, car ils n’iront pas tous à Toulouse (mais il y en aura plus d’une centaine si l’accrochage se passe comme prévu), et c’est une bonne façon de leur redonner un peu d’existence..!

20170114_123746 20170114_123833 20170114_125730 20170114_125711 20170114_125644 20170114_125622 20170114_125556 20170114_125536 20170114_125517 20170114_125444 20170114_125341 20170114_125156 20170114_125128 20170114_125105 20170114_125021 20170114_124951 20170114_12405420170114_125751 20170114_130700 20170114_130630 20170114_130603 20170114_130502 20170114_130404 20170114_130304 20170114_130243 20170114_130118 20170114_130105 20170114_130050 20170114_130039 20170114_130026 20170114_130010 20170114_125955 20170114_125941 20170114_125927 20170114_125913 20170114_125858 20170114_125840 20170114_12581020170114_130839 20170114_163103 20170114_162710 20170114_160046 20170114_155139 20170114_154824 20170114_154716 20170114_154447 20170114_135717 20170114_135618 20170114_135139 20170114_134833 20170114_134621 20170114_134116 20170114_133314 20170114_133219 20170114_132657 20170114_132330 20170114_131928 20170114_131916 20170114_131347 20170114_131250 20170114_131224 20170114_131200 20170114_131059 20170114_130905


demandez le programme

13 janvier 2017

20170113_222427

 

 

Mélanie m’a envoyé par la poste le Manifesta (c’est le programme culturel des bibliothèques de Toulouse), avec un paquet de tarte de vœux (!), et un crayon pour écrire mieux tous les jours (remplir mon carnet?)

Capture d’écran 2017-01-12 à 00.12.36 Capture d’écran 2017-01-12 à 00.12.51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-12 à 00.13.06 Capture d’écran 2017-01-12 à 00.13.15

 

 

 

 

 

 

Plan et Legende de la salle d'expo

 

 

 

 

 

 

 

Et pendant ce temps-là, je suis en train de préparer l’expo, sur le plan…

 

 

et je m’occupe plus spécialement ces derniers jours des piliers de l’exposition!


vœux

6 janvier 2017

La carte de vœux imprimée de la Cave poésie vient d’arriver, Yann m’en envoie une photo du bureau, extra!!
Si vous passez dans le coin, allez la chercher, envoyez-la, accrochez-la sur le frigo, servez vous-en comme marque page, qu’elle accompagne votre année et qu’elle circule !
Moi je ne viens pas tout de suite à Toulouse, j’espère bien en recevoir quelques unes par la poste..!

20170106_122106

Avec 7 propositions pour les jours de la semaine, mais on peut cocher toutes les cases!

capture-decran-2017-01-05-a-17-14-00 capture-decran-2017-01-03-a-12-28-19


en panaché

4 janvier 2017

Aujourd’hui les affiches-pour-sucettes-Decaux (dimension visible 116 X 170 cm) partent chez l’imprimeur, après des jours et heures coincée derrière l’ordinateur, à mettre au point des projets abandonnés ensuite. Retour au « classique » efficace, et l’occasion de reprendre et adapter un boulot qui n’avait existé qu’une journée, par un petit encart dans Nice-Matin en mars 2014. De Nice à Toulouse, l’horizon s’élargit !

2 modèles en panaché, et grande hâte et curiosité de les voir du 8 au 22 février dans la rue!
tu-y-a-cru2 tu-y-a-cru tu-y-a-cru3
tu-y-a-cru11 tu-y-a-cru5 tu-y-a-cru6
tu-y-a-cru7 tu-y-a-cru10 tu-y-a-cru8
tu-y-a-cru4 tu-y-a-cru9

pour les curieux, vous pouvez aussi aller voir

 


c’est extra

2 janvier 2017

Une année qui passe et une autre à venir.

20161231_161923

 

Après les lentilles du 1er de l’an,  gage de richesse pour l’année à venir, aujourd’hui, Sei Shônagon dans ses Notes de chevet, nous dit qu’il faut manger du radis :

77. Occasions dans lesquelles les choses sans valeur prennent de l’importance
Le radis du premier mois.
(Longues raves qu’on préparait le deuxième jour de l’année, et qui devait assurer une longue vie.)

Deux-mille-dix-c’est-extra, vous savez ce qu’il vous reste à faire…capture-decran-2017-01-01-a-23-23-03


c’est de la tarte

2 janvier 2017

Et hop !

capture-decran-2017-01-01-a-21-23-00
20170101_090156tarte au citron meringuée, suivant la recette, garantie toujours réussie, que vous trouverez page 156 dans Télescopages, et photo, avant de manger la tarte ensemble, de Christine Thepenier (on a attendu un peu avant de manger 2017…)

20161231_124308

 

 

vu qu’on l’avait déjà dévoré avant!