Route Panoramique

21 septembre 2021

Cet été, préparation des 12 cartes postales (avec “anciens” et nouveaux dessins) pour Arromanches, et le plan au dos…
 
Avec le flyer, pour avoir le programme dans la poche…
Les cartes seront à disposition dans des boîtes en plexi (faut se protéger de la pluie et du vent…) accrochées dans 12 endroits de la ville, & ça marche bien, selon l’essai…

A suivre dès jeudi!
et aujourd’hui je prépare tous les livres à emporter…


travailler comme un mulet

21 septembre 2021

 

C’était les vacances…

pas pour tout le monde, j’ai pas arrêté de bosser !

Récapitulatif de l’été

 

 

 

 

 

 

• Juillet à travers des messages avec Jean-Pierre

• Août à travers des messages avec Iris, & surtout Christine, qui veille depuis l’Auvergne ou Marseille, et aussi Jean-Pierre again, Marie-Thérèse pour Arromanches, et Xavier….






& sur instagram…

• Septembre, texte pour le CNES rendu, retour à Tulle, préparation en urgence des portfolios avec Xavier pour Arromanches fin septembre, message de Yann pour la Cave Po…



 



La joie est de courte durée, beaucoup  de cartes imprimées en numérique avec un max d’encre sont collées entre elles à cause du film (qui passe dans un tunnel chauffant) qui les emballaient…


• & puis aussi, pour poursuivre le combat…
Des belles affiches vues de PP et de “Le cas échéant”

Lucifer contre la souris qui me nargue, avec un piège sculptural, les souris mangent du gâteau au chocolat?..


& cet été, vu (improbable) au Monop de St Germain-en-Laye avec ma maman, le livre avec mon texte-commande de l’été 2019

& celui de cet été ?, la revue de l’observatoire de l’espace sortira à la fin de l’année normalement, et on la trouvera pas partout du tout, mais la preuve que les rencontres surviennent…


vers le verre

20 septembre 2021

Cet été aussi, j’ai fait un court stage de formation professionnelle en “verre soufflé au chalumeau”. J’avais déjà fait quelques essais pour mes flotteurs des Pensées flottantes avec mon petit chalumeau, mais c’est là où je m’aperçois que mon équipement est limité, et le travail qui va avec… & puis, pour y arriver correctement, faut pratiquer ce sport assidûment, (comme Théo, notre jeune formateur qui vient de monter son atelier à Lyon), ce qui n’est pas mon cas, je peux pas être partout, hein, (et puis les choses trop techniques m’emmerdent je crois)…

Donc l’idéal, c’est de mieux s’équiper, et de faire faire les pièces qu’on est incapable de faire, et on revient au pognon, le nerf de la guerre, ou comment se donner les moyens…. (fatigue…)
Un exemple du travail-amusement de Théo :
no comment…
& là-bas, il y avait une bibliothèque où j’ai rêvé… extraits :
Un verre spatial

Du liseron art déco

Du bellement gribouillé (en verre!) contemporain

ou les plus massifs verres de Bohème, celui-ci 16ème s.

L’émouvance (sic) des 1ers verres, — dans les musées la beauté de ces rescapés m’émeut toujours

& puis, bien sûr, le préhistorique raffiné de Eric Dietman, quel bonheur!!! (et quel malheur qu’il soit mort, sans personne de cet acabit, générosité, raffinement et joie sauvage, à sa suite!)

& puis, en allant voir ma maman, petit tour au musée de Saint-Germain-en-Laye, où je me rappelais avoir vu (du temps de l’école..!) une collection inégalée de verre antique, et bien sûr, le musée est en travaux pour x années, et la collection rangée…
Mais ces bracelets sont la preuve que des bijoux en verre peuvent “traverser” le temps


Faudrait que je le dise aux gens qui hésitent devant un de mes colliers en verre (enfin, pas l’idée de sépulture…!) chez CirCa à Arles ou à la galerie Kara, rue St Louis en l’isle à Paris…
(pour que je puisse m’acheter un plus gros chalumeau!!)


Oui, des fois ça casse, mais ça se répare sans problème, et puis, tout le monde ne porte pas un collier en verre quotidiennement (c’est tellement léger, et agréable été comme hiver, on n’y pense plus, hormis le doux cling-cling de temps en temps — très différent du bling-bling..!!!) quelque soit ses activités, dont faire des gros travaux et aider un ami à déménager, par exemple…
& d’ailleurs, je suis tellement occupée que j’ai pas eu le temps de le réparer depuis le mois d’août!!


dans l’espace 2

20 septembre 2021

J’ai passé une grande partie de l’été devant mon ordinateur à travailler pour une “commande” de l’observatoire de l’espace, à faire un texte sur les “Non Humains Machiniques”… Tout un programme infini…
Voir le début des recherches fin mai sur le blog…

 

L’occasion aussi de voir sur instagram de belles images, dont ces boîtes d’allumettes soviétiques

Sinon, on peut aussi s’amuser à suivre tous les satellites actifs et morts toujours en orbite sur certains sites dédiés et dessiner de beaux gribouillis das l’espace avec ceux sélectionnés…

Je vous recommande celui-ci, (cliquez sur Launch Orbit Visualisation) c’est édifiant…
En attendant de voir plus loin…

des explosions fabuleuses, ou des solides…


Justement, à la gare de Dijon cet été, il y avait des illustrations de Fabio Viscogliosi

et au kiosque

Parmi mes découvertes (pas dans Pif), celle-ci, venue en reliant le bip-bip de Spoutnik au Bip-bip et Coyote… & donc, à propos du Bip-bip, c’est un grand géocoucou (quel nom d’oiseau merveilleux!) qui a la particularité d’avoir des pattes telles qu’en regardant ses empreintes, on ne sait pas dans quel sens il va..! (car il ne vole quasiment pas)


& comme tout se relie (relit aussi), des anciennes pétroglyphes aux incroyables poteries Maya, qui faisaient partie des recherches de Karin sur les Non Humains immatériels version esprits…

C’était l’occasion aussi de lire beaucoup de science-fiction, dont le très beau Baleinier de la nuit de Robert F. Young
Ici des extraits pas forcément représentatifs de la poésie du livre…


& celui-ci tiré de je ne sais plus quel livre…

avec un dessin de Kitty Crowther, pour terminer avec une vision Hubble-esque..!

Quant à mon texte, à suivre…
publication prévue cet hiver

Mais ces mois de recherche m’ont décalé-terrienne

Comme cette broderie finie en 1876 de Hellen Harding Baker, vous en verrez plus là sur ce beau site!!


affiches de l’été

20 septembre 2021

• Cet été, 10 affiches reprises de celles pour la Cave-Poésie, étaient dans les rues de Labarthe-sur-Lèze, à côté de Toulouse. Elise m’a envoyé ces photos il y a quelques jours.


La dernière photo aurait mérité mieux, photographiée à la Xavier Pinon…

• Comme j’essaie de communiquer – régulièrement, quel travail! – sur instagram, c’est aussi l’occasion d’y voir-découvrir des choses formidables!
Comme ces affiches de Quentin FaucompréLe Grand Soulagement (on peut les acheter dans quelques bonnes librairies, et les photographier coller dans les rues d’ici où là…)

& celle-ci géante de Pierre di Sciullo,
et si ça vous dit, c’est l’occasion de découvrir son livre L’Or de la fougue, où elle est format A4,avec plein d’autres affiches-poèmes-jeu-typo (après l’avoir vu sur des grands panneaux portatifs pour Route Panoramique à Arromanches en 2018).

• & puis, quelques-unes de nos photos avec Xavier Pinon étaient affichées en N&B au festival de Xiru au Pays-Basque, & ça me fait plaisir qu’André Minvieille (et tous les gens qui venaient assister à son concert) soit passé devant !


parce que

11 septembre 2021

Parce que il y a des messages de gens que je ne connais pas qui me touchent particulièrement…

celui-ci par exemple, qui ne tombe pas “dans les choux”…. :