texte son et image

15 avril 2017

Xavier pour le portrait du jour (d’hier), avec le pique-nique en sac; un portrait qui met en valeur son sens de double vue photo 1
• Arthur au son, un nuage en plastique qui fait…DSC00665 (4)DSC00666 (4)
• à l’image, choses inanimées animables en directDSC00657DSCF8987 (2)
• ni Titanic, ni Croisières Costa…
DSC00653DSC00656
• Ce soir, après la répétition
DSC00693 (3)


c’est le jour d’Arthur

14 avril 2017

— Du scotch électrique, un variateur, de l’encre bleue, des piles, de l’Eau écarlate, 30 cm de plastique transparent façon vitrail sous la pluie, le journal …
DSC00624

On a commencé la journée par des petites courses, et nous attendons Arthur, qui arrive en vélo, instruments maison sur le dos et le porte-bagage.

DSC00625DSC00626DSC00630DSC00628DSC00632

1ère séance de travail avec musiques-sons + texte dit par Arthur. Virginie, Xavier et moi ne nous occupons plus que de construire les images sur les rétroprojecteurs et autres bricolages, + quelques dialogues. Nous sommes tous un peu perdus, Arthur, qui ne sait pas exactement à quels rythmes nous suivre ou nous précéder, et nous qui nous perdons dans la conduite, avec l’impression nouvelle d’avoir plein de temps pour faire les manip, maintenant que nous n’avons plus tout le texte à dire…
DSC00629
Mais qu’est-ce que c’est bien de faire les maçons de rétroprojecteur sans regarder le texte, et soutenus par la musique !DSC00634
Et les bulles de la séquence aquatique sont énormes (et quasi impossibles à photographier avec l’intensité et différences de la lumière)
DSC00637DSC00635

Conclusion : nous sommes tous contents de cette nouvelle association et préparons la journée suivante, comment se partager autrement les dialogues, améliorer certaines scènes où auparavant nous étions coincés dans les manipulations à cause du texte à dire, revoir des passages et des liaisons qui coincent entre nous tous, choisir d’autres rythmes…
Et puis, l’envie de nouvelles scènes si jamais nous en avons le temps!
Et puis, l’idée folle de faire une série web avec des tas d’épisodes..!!

A suivre..!!


retrouvailles

13 avril 2017

C’est le matin.
Cette nuit Xavier a eu des hallucinations, il a entendu de la super musique à 2h22 et s’est levé fermer la fenêtre à cause du gros chat roux qui était entré, mais ce matin la fenêtre était ouverte…
Hier on s’est installé pour préparer Pourquoi l’horizon ne suit pas la barre tordue du balcon, une semaine de répétition et mise au point à 4, cette fois.
Garder ou non l’estrade en fond de scène, aller chercher des tables dans le local de stockage : DSC00600retrouver chacun tout nos ustensiles pour chaque rétroprojecteur, DSC00605DSC00612
et faire une première répétition de retrouvailles après un an de suspension pour mettre au parfum Arthur !DSC00613
Ensuite, « debriefing » au bord de la Garonne au soleil couchant en compagnie d’une bouteille de Tariquet.
1ère journée de travail!
photo 2 DSC00616 (1)DSC00620 (1)photo 3

 


Bowie dans le couloir

8 avril 2017

Mélanie m’a envoyé une photo, prise dans le couloir de la Cave poésie, sur le panneau d’affichage où il y a des documents et articles épinglés :

IMG_0004 (1)

ça console un peu d’avoir desserré son appareil dentaire tous les jeudis, en revenant de chez le dentiste où il le resserrait..!
(déjà petite, la passion du bricolage!)


bientôt

6 avril 2017
  • On se prépare,
  • on fait des listes de choses à ne pas oublier,
  •  on se téléphone plusieurs fois par jour,
  •  on regarde des horaires de train ou des cartes routières,
  •  on rajoute des notes sur des post-it dans le manuscrit,
  •  on prépare des instruments déconcertants…

On, c’est nous 4 : Virginie Rochetti, Xavier Pinon, Arthur Daygue, et bibi…

Car la semaine prochaine, nous sommes à Toulouse pour un bout de temps :

reprendre Pourquoi l’horizon ne suit pas la barre tordue du balcon, mais cette fois à 4 avec Arthur comme 4ème luron pour cette aventure qui dure.
Mise au point, recherches, répétitions… même le we, pour être fin prêt pour les représentations la semaine suivante.Capture d’écran 2017-03-08 à 21.31.46

 

 

 

 

Si vous l’aviez oublié, c’est le moment de noter la date qui vous convient, de mercredi 19 à samedi 22 avril, et de réserver pour une soirée pas comme les autres (on vous la garantit!) :

Capture d’écran 2017-03-11 à 09.52.52

Capture d’écran 2017-03-08 à 21.32.14

 

(on a 2 modèles de flyer!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis aussi, c’est bientôt la fin de l’exposition à Cabanis, ça se termine le dimanche 23 avril !
Tout coïncide! (comme quoi ça a été bien organisé !)
Ça a été une chose formidable, (Ça l’est encore 2 semaines, donc) cette exposition qui dure 3 mois.
Hier, j’ai reçu un mail d’une copine qui est passée la voir par hasard, que je n’ai pas vu depuis un paquet d’années (et qui n’habite pas Toulouse).DSC00498
C’est ce qui s’appelle une expo vivante !


mazette

1 avril 2017

hier matin, un mail :

— « Bonjour,
Très touchée par l’annonce du RV ferroviaire entre Simone Hérault et vous-même,  j’ai de sérieux doutes concernant la tenue ou non de l’évènement en gare de Matabiau : poisson d’avril oblige ou bien ?
Je vous invite en attendant, à consulter cette précieuse documentation.
http://www.sncf.com/fr/identite/simone-voix-sncf
Bien à vous, Isabel. »

Nous avons appris l’autre jour que le logiciel pour les annonces informatisées s’appelle CATI « Centrale d’annonces et de téléaffichage informatisé ».
donc Simone est pilotée par CATI

Et comme j’ai répondu au mail en expliquant le train de la présidentielle, etc.., voilà la réponse à partager avec vous!
— « mazette »

Rien à ajouter en ce 1er avril..!!

sauf ce beau dessin (hélas, j’ignore qui en est l’auteur, mais je le remercie vivement) qui m’enchante, et encore plus tous les ans à cette date!!
Capture d’écran 2014-04-01 à 17.19.18

 


en train ou entrain

1 avril 2017

Avant de partir et après le ménage, une photo d’un carton chez Marc (avec des caractères bois ou un cliché polymère?), il faut que je lui demande d’où ça sort et qui a imprimé ça..!
20170331_085455
Et de nouveau, une traversée du souterrain plein de surprises
20170328_18260120170328_182633
Retour vendredi fin mars dans un vieux train bondé aux vitres sales et sans prises électriques.
Avant que le train n’arrive à quai, comme je demandais à la chef de quai à proximité si elle savait si c’était un train moderne ou non (& c’est le même prix, hein, avec obligation de réservation, confort ou inconfort…), elle me considérait avec stupéfaction, comme si la question était incongrue, avant de souffler énergiquement dans son sifflet… (je regrettais qu’Arthur ne soit pas là pour l’enregistrer!!)
20170331_094659
Dans le train, de la lecture sur la LSF, pour préparer un projet avec la Cave poésie.
J’y ai lu une phrase qui serait bien en affiche :
le handicap est le versant social de la déficience
.
Le livre se termine avec un fort texte d’une psychotérapeute, mère d’un enfant sourd, et en colère contre l’acharnement de la science avec les implants :
20170401_195335 20170401_195317

Et, voilà pourquoi je rentrais tôt : soirée spéciale au théatre Joliette-Minoterie à Marseille, où ils m’ont tous demandé ce que je faisais à Toulouse?! et si j’écrivais de nouvelles choses?
à suivre, j’ai répondu !
Lucile Oza et Marc Menahem, agrémenté cette semaine d’une béquille, ont toujours cette belle énergie..!
Capture d’écran 2017-03-05 à 17.42.17

 


10 mots pour écrire ensemble

1 avril 2017

Atelier d’écriture toute la journée de jeudi, auprès de personnes adultes qui apprennent le français, avec Parole Expression, dans le cadre de La caravane des 10 mots, pour leur projet Brins de parole (entre autre l’écriture d’un journal en donnant la parole à des gens qui ne l’ont pas souvent, en compagnie d’une journaliste, + mon intervention, + une bâche imprimée qui sera exposée à la bibliothèque des Minimes).
Capture d’écran 2017-04-01 à 17.33.14

Capture d’écran 2017-04-01 à 17.34.00
Je me perds un peu en sortant du métro, avant d’arriver dans la maison de Parole Expression :
DSC00592
Et pour l’occasion, cette idée : nous allons nous faire des badges, à épingler sur nos vêtements, pour parler aux inconnus à travers nos badges, engager un dialogue possible.
La badgeuse, les badges, les photocop et les post-it, Ariane et son ordi pour en imprimer certains (puisque chacun(e) pourra en faire plusieurs), les posters affichés dans la salle et le couloir, nous sommes prêt(e)s!
Le matin, nous sommes 18, un tour de table pour se présenter, avec des beaux accents de toutes les couleurs.
DSC00570DSC00564DSC00568
La liste des mots n’est pas évidente, et au début de chaque atelier, un grand silence, une petite angoisse palpable : quoi faire avec ça?!! Leur dire que pour quelqu’un parlant parfaitement le français, la difficulté ne serait pas moindre rassure un peu… (& télésnober par exemple, j’ai jamais entendu ni vu ce mot là auparavant!)
DSC00536
Déjà, choisir le(s) mot(s) qui nous inspire(nt) le plus pour commencer, et ne pas rester coincé(e)s sur la définition d’un univers virtuel…
DSC00535 DSC00566 DSC00538 DSC00565 DSC00567
Et vite, dès que les 1ers badges sont épinglés, nous nous amusons (et mes photos sont floues!)
DSC00541 DSC00543 DSC00542 DSC00540
Comme le temps passe vite, il est déjà midi, et après avoir mangé ensemble plein de (bons) nems faits par le jeune homme dont « les images occupent 80% du nuage » , tout le monde se sépare très joyeusement avec les badges accrochés aux vêtements, et récupérera plus tard ceux imprimés (pour ceux qui ne les ont pas encore).
DSC00537
Avant cette séparation du midi, j’ai droit à un questionnaire pour leur journal, par 2 apprentis journalistes, 10 questions pour un portrait chinois. (J’ai regardé un peu les leurs, de portraits chinois, c’était bien! Il va vous falloir attendre la sortie du journal..!)
— Et si vous étiez un mot, lequel?
— Mot. Le mot mot.
Grand silence… avant explications et rires.!
DSC00548DSC00563DSC00557DSC00547DSC00553DSC00555DSC00546DSC00559DSC00562DSC00552DSC00560DSC00545DSC00549DSC00554DSC00558
Pause, et déjeuner sur la terrasse de la maison. Quand l’association est arrivée dans cette maison, il y avait encore plein d’affaires de la précédente locataire. Une peinture sur le frigo atteste de ce passé, dans cette maison des passages…
DSC00544
Après la pause, atelier l’après-midi, avec cette fois une douzaine de participant(e)s, qui ont un peu plus de mal en français. Même inquiétude, avant de trouver par quel bout attraper ce jeu de définition personnelle.
DSC00574DSC00573
DSC00576DSC00579DSC00582DSC00577DSC00581DSC00539DSC00583DSC00571DSC00580DSC00575
Photos de badges et photos de groupe, sous le soleil de l’après-midi.
DSC00588DSC00590
Et voilà, c’est fini.
Nathalie et Ariane ont aussi leurs badges, à l’issue de la journée.
DSC00578DSC00591


rattrapage

1 avril 2017

c’était en mars, mardi dernier, le train, et en descendant du train, direction l’expo pour un rdv!
20170328_114037 20170328_113957
Est-ce les personnes qui font le ménage qui se sont amusées à redisposer les lettres en porcelaine exposées dans la vitrine (sans verre), de façon à rendre leur boulot plus créatif ? (j’espère, d’autant que je leur avais dit!)
20170328_14592820170328_145938
Et comme nous ouvrons les vitrines pour pouvoir feuilleter les livres en broderie, c’est l’occasion ensuite de changer de pages, avant d’ enfermer de nouveau les livres dans leurs aquariums
20170328_152410

Et puis, Rdv à la gare, avec Yann et Arthur. Une date est arrêtée pour remplacer celle (de mormalement prévue) aujourd’hui : vendredi 15 septembre.
Et si nous sommes itinérants, possibilité d’être sur le quai 1A ou 1B :
20170328_18342420170328_183330
les quais un peu à l’écart, où on ne prend pas le souterrain.
En ce moment, il y a des travaux, c’est l’occasion d’admirer la pub ancienne version, avant que ça s’appelle la communication tout (sou)terrain :
20170331_09272020170331_09283620170328_18264320170328_18261220170328_18254220170331_092724