à la chasse, suite

20 février 2017

Ce matin, des mails amicaux, chouette!
“Coucou Fabienne,
j’ai suivi tes aventures avec joie (à part l’extinction des feux)
et les photos des photos et des sacs à la médiathèque ce matin : extra !
PS : lu en buvant mon café ce poème de Brautigan :
3 novembre
Me voilà assis dans un café
en train de boire un coca.
Une mouche s’est endormie
sur la serviette en papier.
Il faut que je la réveille
pour essuyer mes lunettes.
Il y a une fille
que j’ai envie de regarder.”
panneaux signalisation (3)
et puis, une photo de Shanghai, envoyée par Marc, chez qui je loge, avant que je parte en expédition.
Bon, ici moi je comprends les panneaux, mais je ne sais pas non plus où c’est !
Dans les 2 cas, on connait la distance…
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

L’après-midi commence par un rdv avec un jeune homme qui fait une école de journalisme, une interview de 5mn au sujet des affiches, dans le couloir de la cave poésie!
Puis, je repars à la chasse aux affiches, pour en chercher à des endroits encore inconnus, ou refaire des photos de jour quand on en a des photos de nuit.
Comme un colleur d’affiche avec sa camionette Decaux change des affiches de pub, je vais lui causer. Mais il ne peut pas m’aider pour savoir où elles sont, sauf me donner un numéro de téléphone où personne ne répond ce lundi. Et de me montrer sur son téléphone la photo de son “ennemi”, un “gauchiste chevelu écolo qui serait mieux au Larzac”, suivant ses dires,  qui, à la tête d’une petite bande, s’attaque à la pub régulièrement , et qui le nargue quand il le rencontre.
Pas la peine de lui dire qu’il y a aussi des gauchistes non chevelus, ou inversement …
DSC00307 DSC00315DSC00337
Si voilà 3 “L’habitude…” à des endroits différents, par contre un seul “Souvent j’oublie d’être libre”… Où sont les autres?! Il y a 4 exemplaires d’une même affiche quelque part dans la ville, normalement!
DSC00322DSC00323DSC00326
Céline m’avait dit voir plusieurs affiches sur la route du boulot. Je reprends la piste, de Barrière de Paris jusqu’aux Minimes (+ celle bd de Strasbourg):
DSC00303
DSC00305 DSC00295 DSC00287
De loin, on repère plus vite les affiches rouges que les affiches bleues! Celle-ci, Yann m’en avait envoyé une photo nocturne. Où sont les autres?!
DSC00317
DSC00319
En plus de celle à côté de la parapharmacie Lafayette, j’en trouve une autre vers la Patte d’Oie (enfin, pas tout près, j’ai pas mal marché…)
DSC00288
DSC00327
Et “Le diable…”, pareil, où sont-elles à part celle-ci?!
DSC00291
Et puis, nous n’en avons vu aucune ( c’est la seule, totalement invisible encore ce soir!) de “L’horizon est sans perspective”… Damned!

En rentrant, je trouve un mail de Valérie, qui a participé à l’atelier “sacs à mots”, avec de nouvelles photos (youpi!) des affiches repérées hier :
“Bonjour Fabienne,
En partant travailler ce matin à vélo et sur le chemin du rectorat : une première affiche à l’angle de l’avenue Crampel et de la rue Georges Clémenceau (Faire passer la lumière à contre courant). La journée commençait plutôt bien !
Puis, 50 m plus loin, toujours sur l’avenue Crampel au niveau de la place Henri Russell une deuxième (Déplacer le point de vue).
J’espère qu’elles contribueront à la progression de l’inventaire.
Très bonne soirée,
Valérie (moumoute blanche, la vie a l’air simple)”
IMG_6832 IMG_6833