atelier du lundi n° 11

15 mai 2019

Mon dictionnaire

Un abécédaire qui vous sert de présentation :
voir ce modèle de présentation de la créatrice Violaine Ulmer
abc violaine
Au boulot !
Pour chaque lettre de l’alphabet, trouvez un nom commun ou propre, un verbe, une expression, qui puisse « parler de vous », de vos goûts et dégoûts, de votre histoire, espoirs et désespoirs, et complétez de lettre en lettre votre portrait, comme un dictionnaire personnel.
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
AGNÈS : textes en noir
DAVID : textes en vert foncé
MANÉE : textes en bleu foncé
HÉLÈNE : textes en brun

A

Agir
René Char : « Agir en primitif, penser en stratège ».
Attention fragile! Choisir sa route sur le chemin cabossé.
Chercher sa clairvoyance dans la brume chaude du réveil-matin.

 

Archipel
Puzzle inachevé. Ensemble, et disloqué. Pensées disperses et libres, mais reliées entre elles. Paysage insolite et complexe, abrité dans un cocon liquide.

Art
Mais pas contempourien

Artiste
N’a pas de définition ou de contour, il est tout et rien à la fois. Certains artistes sont sûr d’eux, ils savent ce qu’ils veulent, et parlent bien de leur travail. D’autres sont comme des lucioles, tout petits dans la nuit, ils éclairent par intermittence. Les séducteurs ou séductrices sont les pires.

B

Barrière
Mettre bas toutes les barrières. No Border

Bénir
« Papa part maman ment, mémé meurt ». Trilogie incestueuse.
Sacro-saint fardeau de la famille, acérée, pour l’enfant innocent de ses propres sens et sentiments.

Bibliothèque
Le seul meuble de la maison à garder. La porteuse d’histoire. La promesse des sens. Du sens. La gardienne des mots.
Comment imaginer une maison sans bibliothèque.

Bouée
de sauvetage. Premier mot auquel on pense quand on a peur de se noyer.

C

Camarade
« C’est un joli nom camarade, c’est un joli nom tu sais…( La chanson de Ferrat)

Camouflage
Inventé par les hommes pour échapper à leurs ennemis, vient de l’observation de la nature, des insectes. Très utile en temps de guerre mais aussi en temps de paix.

Cauchemard
Peindre le rêve défait dans l’incandescence du faisceau.
Il est fluide dans sa réalité/horreur. Cinéma de ses propres peurs : savoir déchiffrer le vrai du mythe.

Cœur
Cœur d’artichaut. Cœur qui bat. Cœur chantant. Cœur à l’ouvrage. En cœur.

D

Décibel
Parce que ce qui est vivant bruisse, respire, fait du bruit, carillonne, chante, raisonne, crie, met la vie en musique. Parce que même dans le silence persiste un murmure.

Donner
Civilisation du don pour recevoir. Donner.
Tout en apprenant à recevoir

Confiance totale en mon chat. Je lui donne tout, il se donne tout entier.

Dragon
Parfois ma compagne est un dragon et ça chauffe. Le dragon est une des plus belle chimère. Manchots s’abstenir.

E

Égalité
On nous fait croire qu’elle existe. On l’exhibe à nos chers frontons. Cette valeur-là ne sent-elle pas plutôt la faillite ? A désirer. A vénérer. A défendre.

Élément
naturel. Chose que l’on trouve sur le bord du chemin, que l’on met dans sa poche, qui fini avec d’autres petits trésors sur une étagère.

Enfant 

Lorgner le précepte effacé de la culpabilité transporté par des valises.
Il est capable de construire ses propres échecs sans pour autant les avoir abordés et vécus.

Entraide
Le plaisir de sortir complètement des rapports marchands.

F

Fabriquer
Travailler avec ses mains, se taper sur les doigts, se couper, échouer ou être satisfait. Demande de l’énergie car souvent ça résiste

Famille
Qui nous fait. Qui nous fait tenir. Qui nous lie. Qui nous soutient. Même si elle est un peu parfois comme une mue dont on aurait du mal à se défaire.

Femme
Longiligne sous ses seins mitraillette, elle déambule avec sa grenade.
Courage efféminé du rude dans l’obscurité de la sécurité.

Fleurs
Sauvages, des prés, des jardins.

G

Gilets
jaunes

Girolle
Petit champignon jaune qui nous fait courir dans les pentes, d’un vallon à l’autre, sans autre but que de remplir des poches en plastique et de se régaler ensuite.

Gorge
Écorcher les mots déglutis.
Chanter avec son estomac, la voix remonte jusqu’à la gorge pour clamer sa propre teneur.

Grève
Plage où se reposer / Rébellion parfois nécessaire pour faire entendre qu’on est, et qu’on n’est pas si con qu’on en a l’air.

H

Habiter
Habiter un lieu sans s’y enfermer.

Hanté
Se dit d’un lieu ou il s’est passé des choses horribles, très présent dans le cinéma, lié au monde de l’enfance.

Hérisson
C’est bien aussi quand ça pique. Attention, peut se mettre en boule.

Hormis
Émettre le hors-sujet dans l’oubli de l’essentiel à penser.
Passer à côté de l’évidence, de l’affirmation comme si on l’évitait.

I

Ignard
Volontairement inculte donc dangereux. Il en est responsable.
De sa propre erreur et aveuglement vers le diktat.

Indocile
Pas assez…

Injustice
Tout ce que j’exècre. Ce qui me met inexorablement en colère.

Insecte
Petit être fragile et merveilleux, Souvent doté de couleurs finement dessinées, en voie d’extinction à cause de nous.

J

Jardin
Coin de verdure où fuir le brouhaha, se retrouver soi-même. Endroit où mêler ses doigts à la terre. Lieu – qui peut être gardé secret – où semer et prendre soin des plantes, des arbres, des idées, des rêves, et les observer grandir.

Joie
Tout un art.

Juin
Mois de l’année le plus chargé.

K

Kanak
Se souvenir du massacre de la grotte d’Ouvéa comme pur symbole du post colonialisme toujours à l’œuvre.

Kata
Humus décomposé , reconstruit en château branlant. Transhumance des générations imposées.
S’en sortir, c’est briser les chaînes de la mémoire.

Kayak (David)

 

Koala
Parce que c’est doux. Parce que ça dort. Parce que ça n’a pas l’air de plier à l’insomnie ! Parce que cela semble particulièrement résistant au stress.

L

(Ailes)
Préférable par deux, pour s’envoler. Parfois nécessaire pour tendre vers la liberté.

Linceul
Peine perdue pour réparer les linceuls de tritesse. L’humus tâcheté de sang.
Douce couverture funéraire dont je m’entoure pour dormir bien.

Lire
Faire des voyages extras pour pas cher.

Livres
qui me sauvent de la médiocrité.

M

Médiocrité
La fuir à tout prix.

Mélancolie
Sentiment quelquefois doux, rassurant, puisqu’indivisible (de moi-même). D’autres fois comme un rideau de pluie, comme un vent un peu trop froid qui pique la nuque. Tantôt elle n’est pas là, l’espérer. Tantôt elle est bien là, trop là, et la vouloir fuir.

Mère
Sens interdit du dialogue dans l’impossible naissance de soi.
Carcan de la passion filiale qui s’éteint dans la possession de la petite fille. S’émanciper, c’est, selon elle, trahir.

Montagnes
Zones géographiques que j’aime le plus au monde, surtout les moins peuplées, les plus rudes.

N

Nager

S’adosser à l’eau pour fuir la pesanteur du présent.
La lentille flotte dans l’eau tachetée de l’assiette. Elle se laisse engloutir pour finir sa course dans le flot de l’estomac.

Nature
Maison. Nid. Sève. Tout ce qui n’est pas trafiqué. Ce qui est sans mensonge. Bien réel.
Espace totalement bricolé par l’homme, mainte fois mutilé, transformé, envahi. Heureusement parfois abandonné.

Nous
Plutôt que Je.

O

Ô temps suspend ton vol… se battre contre le temps qui passe, occupation récurrente et toxique, qui n’a de cesse de rêver à une suspension.

Œuvre
Mot que j’utilise le plus pour mon travail, objet à partir duquel on peut raconter toute une histoire… ou pas.

Opus
Un livre ouvert peut rester fermé. C’est une bible à l’envers.
On s’accroche à sa rédaction comme un refus de l’ego. Mais au contraire, c’est un don de l’être tout entier vers l’autre, lecteur assidu en puissance.

Oser
Éternel défi

P

Patate
Allie le simple et le délicieux. A l’art de se faire aimer – de moi – sans réserve, et à toutes les sauces / Surnom plein d’affection.

Patou
c’était le surnom de mon frère.

Pomme de terre
Légume facile à dessiner.

Q

Q
Lettre de l’alphabet pleine d’ambiguïté.

Quartier
Omerta de la violence, harcèlement du moi. Courir vite dans la ville blafarde.
Je déambule parmi les tours érigées dans des déserts. J’ai peur du traquenard. Mes baskets se dérobent sous moi sauf quand je joue au foot dans les terrains vagues.

Quilles
Entre quelque chose du jeu, quelque chose qui reste de l’enfance, de l’insouciance, du rire et cette idée de l’équilibre, d’un équilibre précaire, qui tenterait de résister aux aléas, aux agressions.

R

Rame
Rame, rameur, ramez. Devenir capitaine. Même si on doit en chier. Même si les femmes et les enfants d’abord. Même quand les rats quittent le navire. On devrait enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge, comme l’orthographe, l’histoire ou les mathématiques, à ramer.

Rare
S’éloigner sans le savoir du divin pour retrouver la pépite du hasard/cerveau.
Savoir s’arrêter pour écouter le mystère inconnu de l’être qui me parle de façon imprévue.

Renoncer
Ne jamais renoncer.

Roue (David)

 

S

S’adosser
Aux arbres, aux êtres.

Sel
Qui nous recouvre la peau quand on a passé la journée dans un endroit génial, au bord de la mer.

Soleil
Pour voir la vie en couleur. Pour se réchauffer au dehors quand il fait un peu frais, en dedans.

Suave
Goûter l’ineffable dans l’odeur de la mémoire vive.
Gourmandise, il m’arrive de dévorer une religieuse comme une offrande de la vie terrestre.

T

Terre
Nous porte. Nous supporte. Nous nourrie. Berceau de notre essence-ciel.

Théâtre
Ici ça me manque.

Toiture
Élément essentiel d’une maison, on peut faire soit même un toit, c’est un travail de dingue, j’aurais voulu en faire mon métier, dans une autre vie.

Torture
S’engouffrer dans l’enfer dans la dépendance de l’autre.
Ne pas se parler, c’est s’entremêler dans les affres du silence qui mène inexorablement à la séparation.

U

Union
Bifurcation indispensable. Qui fait se croiser, se confronter et se marier nos différences pour ensemble être plus fort.

Unique
Verser le verset dans l’hostie pour le manger en une prise.
Voix transcendante de la poésie. Vers éclaté vers le sens universel. Pas vers la liberté pour autant.

Urgence
Véritable pollution, empêche de respirer normalement, très inquiétant pour l’avenir.

Utopie
Ne pas cesser de la postuler.

V

Vaincre
Se répartir les tâches et redevenir ce que l’on est.
Volonté de l’être sous influence. Contraire du « courage des oiseaux ».

Vélo
Objet génial permettant de réfléchir en tournant les jambes.

Vers
Parce que nous aurons toujours besoin d’un peu de poésie. / Tendre vers. Toujours garder cet élan, ce chemin, cette part de mouvement indispensable.

Vie
C’est encore ce qu’on a inventé de mieux, non ?

W

Waffen SS
Fer de lance du désastre.

Wagon
Pour toujours être préparer au voyage, à l’ailleurs, à la découverte. Pour s’en aller. Pour revenir.
Wagon lit, un souvenir, train de nuit entre Moscou et Lenlngrad, avec un samovar au bout de chaque wagon.

Waza
Chevalier japonais. J’imagine l’élégance de son cheval qui trépasse les lignes adverses; dans le silence d’une prière intériorisée du rictus de son visage puissant. Lèvres fines de la concentration vers l’assaut final.

X

X
Inconnu. Ce quelque chose qui nous fait parfois peur, mais ce quelque chose si exaltant.
Lettre de l’alphabet teintée d’ambiguïté.

Xanax
Respirer la transpiration de l’angoisse.
Soupape dérisoire de l’angoisse provoquée par l’indélébile trauma. Engloutissement incertain du remède, chimie du malheur.

Xénophobes
Être intraitable avec…

Y

Y aller ou pas ? Question que l’on se pose parfois, qui déclenche des crises d’angoisse. C’est d’autant plus con que de toute façon on sait qu’on n’ira pas.

Yale
Bateau ivre; sans rémission de la mer.
De sa direction, chavirer dans les flots d’une sonate amère.

Yeux
Je ne sais pas pourquoi les yeux clairs me troublent.

Yoyo
Il y a des hauts. Il y a des bas.

Z

Zoé
La vie (dans une ancienne langue). Normalement c’est plutôt chouette, mais il peut arriver des périodes où zoé devient un peu moche. Alors zou, quelques coups de pinceaux pour ajouter de la couleur, un soupçon de cache-misère… et la voilà de nouveau fraîche et pimpante, la belle.

Zoner
S’emballer et se perdre dans les impasses fainéantes : mort.
Chercher et suivre ses failles vers de prévisibles échecs. Temporalité anéantie dans la lenteur de ses pas.

Zoo
Espace déprimant plein d’animaux déprimés.