contre un coup de mou

5 mai 2020

Voilà des affiches à Toulouse, où des groupes, avec entre autre des artistes, sont organisés contre la pub depuis pas mal de temps, & où la Cave-Poésie, une fois par an, met la poésie en sucettes !!!
La pub Decaux est confinée aussi depuis plusieurs semaines, mais voilà une chose vue/reçue ce matin qui me fait vraiment très plaisir, depuis qu’on est prisonniers (in)volontaires…

& puis, ça résonne aussi ce soir avec un mail reçu d’un “inconnu”, et qui m’aide aussi à retrouver la niaque de ce jour avec coup de mou!
Merci à vous, les toulousains !!!

Au 1er mai, ya aussi eu “affichage”, à défaut de manifester à distance “de sécurité” (sic)
J’avais mis de côté quelques images, mais décidément, je préfère les affiches de Toulouse sans les slogans de “d’habitude” même s’ils sont version coronavirée


Joli jeu de mot en contre-écho au présidentiel « premiers mai joyeux, chamailleurs parfois, qui font notre nation. »
Une nouvelles définition pour chamaillerie :

va falloir y ajouter les tirs de LBD, les jets de lacrymos, les interpellations abusives et/ou violentes…

& autre chamaillerie en cours qui me plait bien :


A Limoges, on n’arrête pas le progrès..! Faut croire que la confession en ligne, ça n’existe pas…

Pourtant

& puis, un autre mail qui fait du bien en ce jour :

Alors, vous ne pourrez pas cliquer sur les liens du mail, mais avec le nom de Marion Renauld, vous pourrez facilement découvrir son travail et son site.
Pour vous donner envie, quelques images de boulot que j’y ai glanées :

& puis j’ai appelé super Jean-Pierre parce que j’avais envie de causer avec lui, lui dire que j’arrivais pas à bosser ni pour moi ni pour lui, mais bon…

Il m’a envoyé des liens pour aller voir ses dernières créations, lampiste entre autre.
Et cette photo-portrait en arrivant sur son site, c’est juste formidable et je ne m’en lasse pas!!

Il a mis ces semaines à profit pour “une aile”à sa maison-atelier, ça fait plaisir, vive les constructeurs!!
& cette photo me réjouit d’autant plus que je sais qu’elle a été prise depuis sa chambre-cabane dans un arbre…

& puis, il m’a parlé de Albert Marcœur, que je ne connaissais pas du tout, avec ce refrain :

et ça qui m’enchante, et qui est parfait pour terminer à fond une journée avec coup de mou :