fausse disparition

26 janvier 2020

La semaine dernière :

Je suis venue interroger les personnes venues récupérer les œuvres choisies lundi soir 20 janvier :
pourquoi, comment, et puis l’artothèque ?

Déjà, celle-ci avait “disparu”, avec un petit mot à la place et la photo de la personne qui l’a “emportée” :
et où :

Sylviane décroche le dessin de Cueco qu’elle a choisi et le remplace par son petit texte :


Jean-Louis, du coup, a choisi celle-ci (photo prise lors de l’atelier d’écriture fait à l’artothèque) :

 

La vendeuse de cigale, d’hervé Di Rosa

J’ai pris des photos pour l’artothèque avec l’appareil de David (pendant son atelier d’arts plastiques, il avait du mal à être partout!!), et donc ouvrez vos oreilles plutôt que vos yeux :