journaux de bord

4 février 2017

20170202_105104Jeudi, rdv à 11h à la gare.

En sortant du métro, affichage en/de lieux connus

20170202_10515820170202_105436

Un vocabulaire ferroviaire, qui nous fait repenser les mots :

dévoyer   changer la voie  : on dévoie les trains et les gens
Simone fait toutes les annonces (Il s’agit de Simone Héraut, la voix de la SNCF)
toute la décoration et le mobilier est fixé pour empêcher le vol, et le vol (façon projectile)
il y a une registre à l’accueil où les clients, les agents signalent les problèmes (et les remerciements)
déboutiquer, redéboutiquer : bouleverser au dernier moment quelque chose qui était prévu depuis longtemps, comme, par exemple, la commande d’un agent qui change au dernier moment ou le montage d’un train facultatif.
les agents ont un bon de commande , dont l’objet est le travail.
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Mettre toutes mes notes à jour, sur l’ordi de la Cave po. Mélanie arrive toute contente avec Libération, où Guillaume Lecaplain parle (entre autre) de mes nouveaux livres et de la résidence.20170202_174823

On peut en apprendre plus sur le site de libé (dont voici une capture d’écran):Capture d’écran 2017-02-04 à 00.46.50 Capture d’écran 2017-02-04 à 00.47.10 Capture d’écran 2017-02-04 à 00.47.30 Capture d’écran 2017-02-04 à 00.47.54 Capture d’écran 2017-02-04 à 00.48.09

Puis Yann arrive avec 3 cartes postales (jamais vues jusque là..!) qu’il a trouvées sous les arcades place du Capitole :

20170202_182739on va pouvoir s’exercer aux joies du courrier postal, et investir dans des aimants pour les fixer sur les frigos et autres montants métalliques d’étagères !20170204_120630
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Retour tardif à la gare :

21h25. plus de train au départ. que des autocars. fermeture de la gare à 01h05. quelques voyageurs. des jeunes qui se retrouvent là

la jeune femme autiste par terre. écrit dans une revue. installée sur son sac à dos devant le Relay, elle dessine & écrit sur des feuilles blanches perforées de classeur
— tu es revenue!
un monsieur lui parle, lui touche gentiment l’épaule et lui donne quelques sous. tranquille, elle le regarde comme si elle ne comprenait rien et continue de dessiner

un café d’exception à emporter pour votre trajet. le bruit des escalators. un jeune homme assis sur le bout des fesses avec son sac à dos derrière lui, qui conduit une bagnole à fond sur son téléphone. un monsieur propreté passe la serpillière dans le couloir
“faut mettre de l’eau dans son vin”
un homme débarque avec une bouteille de blanc entamée à la main, démarche tanguante. l’escalator fait plus de bruit que les conversations. 2 agents enlèvent le présentoir “info trafic” qui a 4 pieds et 2 roues. adopteunmec.com. les publicités ont été changées. l’atlas des utopies. on était venu pour lézarder. a remplacé l’armée. cet été plus de 20 000 maisons à louer sur la Côte d’Azur. cet été plus de 7 000 maisons à louer en Corse. on est arrivé avec le roi de la tasse. on est reparti avec l’as de la brasse. cet été plus de 1 000 maisons à louer sur l’île de Ré. cet été plus de 2 000 maisons à louer à Biarritz. des espaces de travail adaptés à chacun. un moment de plaisir. agents de la cie des chemins de fer morts au champ d’honneur 1914-1919. agents des services de Toulouse de la SNCF tués par faits de guerre 1939-1945. un panneau de pub est noir l’affichage numérique ne marche pas. la police ferroviaire se promène dans le hall en lorgnant et en bavardant. des hommes étrangers avec des gros sacs n’osent pas entrer à l’accueil. hors-service. une mère avec ses 4 enfants qui la suivent avec des petites valises comme une famille de poussins. horizon infini
20170202_215130

hall 2
seul le quality burger est ouvert tard. un échafaudage pour repeindre le plafond. attente ambiance tranquille sur les banquettes couleur brique. des gens parlent en plusieurs langues. l’accent italien. 2 hommes et une femmes avec leur uniforme et leur pull rouge. des peintres qui portent une échelle et un gros pot de peinture, une rallonge. piano & baby-foot sont désertés. Albi ville par autocar à 00h09. 5h36 Mazamet20170202_220034

 

“le hall est en travaux, monsieur, il n’y a plus de machines”

du gaffeur sur le fil de la rallonge à cause des valises à roulettes. le peintre qui note quelque chose sur l’échafaudage avec des gants jaune fluo. un clodo en fauteuil avec une voix éraillée et une seule jambe. un gars de la sécurité l’aide à arranger ses affaires avec une sangle. les talkies walkies. 2 cars de CRS garés devant la gare. 22h10 la jeune femme qui dessine quitte la gare avec son anorak noir qui lui descend presque aux genoux