la carotte et le baton

28 avril 2017

Pour nous aider pendant l’horizon du balcon, on a tous eu une carotte-stylo. Portée dans la poche-poitrine de ma veste bleu(e) de travail , ça fait une belle décoration vive qui dépasse!
image1Pendant qu’Arthur écrit de la musique et m’envoie un mail :
— Je n’aurais jamais pensé écrire de la musique avec une carotte… tout arrive… Préparation d’un atelier chorale pour des gens d’Emmaus… ça va être super!!!
J’écris une énumération pas littéraire :
20170427_225355
DSC01036 (1)Mercredi en rentrant de Toulouse, une mauvaise surprise m’attendait :

vous voulez aller dans votre atelier, vous voyez la porte juste tirée

avec un grand trou à la place du verrou du milieu.

Argh. Vous rentrez avec appréhension :
DSC01041 (1)DSC01043 (1)
Damned, incroyable : on vous a piqué votre four pour la céramique..! C’est pas une mince affaire : il ne passe pas par la porte, il a fallu le démonter pour l’enlever, le débrancher avant (il était branché en direct) et tout le bazar. C’est du lourd et de l’encombrant. Tout virer ce qui était derrière la porte pour pouvoir l’ouvrir en grand.
Pas trop de bordel, mais plein de places vides sur les étagères : les 2 machines à coudre ont disparu, la machine à puncher aussi, la mini chaine stéréo, et là, c’était quoi, déjà..? Du temps à réaliser : plus de boîte à couture ni tout le bazar à couture plutôt conséquent, adieu la boîte à couture de ma grand-mère.
Et là aussi : plus de caisse à outils (bien remplie), plus aucun outil, même pas un petit tournevis dans la boîte à conserve de l’autre côté du bureau ; adieu perceuse, visseuse, scie sauteuse, meuleuse, Dremel. Plus de perceuse à colonne non plus.
L’énorme boîte à tampons modèle « garage », qui a servi pour certaines affiches, a disparu elle aussi.
& les voleurs ne s’intéressait pas à la peinture ni au dessin, y’a tout le matos, un peu en vrac. (bon ben, vous savez comment orienter votre boulot dans les prochains jours…)DSC01045 (1)

 

En tout cas votre boulot n’a pas été touché et l’ensemble a été respecté  et laissé en paix…

 

 

(merci, & les choses fragiles en porcelaine ont été déplacées sans être cassées),

le super rangement facilitait les opérations, et puis ça vaut que dalle (ou c’est trop moche) et ça encombre.

Un seul avantage : ça a fait de la place pour mettre, le soir même, tous les boulots qui revenaient de l’expo de Toulouse..!

20170426_15171720170426_151711
C’est pas la journée du travail manuel, hein…
Sauf à ranger, et emprunter du matos pour réparer la porte…
Et prendre un livre pour poireauter 1h1/2 chez les flics, pour l’assurance (hypothétique).

Et les ami(e)s au téléphone ou qui ont laissé des message réconfortants,
Merci! C’était écrit aussi pour les voleurs…
DSC01041 (1)