Marion Baruch

21 décembre 2016

20161216_131227

 

 

Le vendredi midi avec Violaine, nous étions au château de Degrés, dans la campagne à 1/2 heure de Toulouse, très gentiment accueillies par sa propriétaire avec qui nous avions rendez-vous; car c’était le dernier jour pour voir De jour en jour, une magnifique exposition d’œuvres quasi jamais montrées de Marion Baruch.

20161216_125716

 

 

 

 

 

 

 

Marion Baruch est née à Timisoara en 1929. Aujourd’hui, elle vit à Gallarate, dans le nord de l’Italie, où elle crée avec une urgence renouvelée (étant presque aveugle),
 à partir des poubelles
 de l’industrie textile (de luxe).

Son travail – d’autres pièces, en noir –  était exposé également à Toulouse lors du « printemps de septembre ».

capture-decran-2016-12-20-a-10-55-32

 

Nathalie Viot (historienne de l’art, commissaire d’exposition et critique d’art), la sœur de la propriétaire et la fille du céramiste bien connu, assurait le commissariat de l’expo (vous suivez?!)
capture-decran-2016-12-20-a-10-56-45Superbe exposition, plein les mirettes, extra de sortir du cube blanc impersonnel du musée pour une expo magistrale « chez quelqu’un » (le lieu s’y prête!), et pour ma part découverte d’une artiste ; quand les vieilles dames (Marion Baruch a 87 ans) font des choses extra, quel encouragement pour l’avenir!

20161216_130645

Au retour, nous n’avons pas manqué de parler de l’expo avec grand enthousiasme, et aussi de notre condition d’artiste prolo (!), à ramer pour pouvoir subvenir à nos besoins, avoir un toit sur la tête et créer…!

Il paraît que Marion Baruch vit avec 500 euros par mois, nous a dit la dame qui l’exposait.
Toujours ce mot qui a presque disparu : la lutte des classes, non, ce n’est pas désuet!!