Septembre, ça repart !!

12 septembre 2019

Hier, ciel bleu, retrouvailles avec Tulle et P.E.C.
• Manée revenait de Paris, au Jeu de Paume, où, le 10 septembre
Pia VIEWING et Marc PATAUT
vous invitent à une «séance d’éducation populaire»
avec Manée Teyssandier, association Peuple et Culture Corrèze
Dominique Grador, première adjointe au maire de Tulle, chargée des affaires scolaires et membre du collectif de Peuple et Culture.
à 19 h 30 lecture de Christian Prigent, écrivain.
tulle_10066_12_120
Manée Teyssandier : « Plus qu’une exposition, c’est une mise en forme d’activités issues des acquis de l’éducation populaire, du documentaire et de l’art contemporain. Les lieux d’art contemporain produisent de l’étrangeté, mais une étrangeté produite ailleurs. Nous voulons la produire sur place, avec des gens capables de capter des éléments de la réalité locale et de la transformer. Ce sont là des éléments de survie. »

Marc Pataut : « l’idée est à la fois de parler très concrètement du pays de Tulle, des gens qui y vivent et y mènent des aventures, qui ont une valeur d’exemple, locale, et de poser une question plus générale : en quoi un travail local, intime, peut atteindre une valeur générale, donc une valeur politique ? “ – Si on veut réinventer à la fois, vous PEC l’éducation populaire, moi ma pratique artistique, et ensemble un rapport au politique, il faut que l’on soit capable de réinventer entres nous des liens, des intérêts, un environnement poétique et politique”

Dialogue au sujet de l’exposition “ Sortir la tête. Pays, paroles, images ”, à Chanteix, Gumont et Sérilhac en 2000.
Aujourd’hui, 20 ans plus tard qu’en est-il de ces éléments de survie?
son récit de la soirée donnait envie d’y être!!

• hier soir, pour se souvenir du 11 septembre 73 (et maintenant), projection de films sur le Chili
dont un très beau film d’animation, regardez :

Une dame a aussi évoqué un très beau livre d’Antoine Choplin, édité à La Fosse aux ours, auteur que je ne connais pas, mais ça donne envie de le lire !

Capture d’écran 2019-09-12 à 08.28.58

EXTRAIT (trouvé sur le net)

Quand vous parliez d’embrasser Valparaiso, c’était ça que vous vouliez dire, n’est-ce pas, a dit Ema.
C’était ça, j’ai dit.
On a regardé encore.
Vous aimez bien voir loin, hein Ernesto.
J’ai haussé les épaules.
Forcément, c’est votre métier qui veut ça, a continué Ema.
Elle s’était tourné vers moi et m’avait attrapé doucement l’avant-bras avec ses deux mains.
Dans les télescopes, c’est pas le même lointain, j’ai dit. On embrasse pas, dans les télescopes. Ce qu’on observe, c’est des objets qui s’éloignent. Et en plus, on les voit comme ils étaient il y a pas mal de temps. Alors pour les embrasser, c’est raté.
Je me souviens qu’on m’avait expliqué ça, elle a dit. Le soleil qu’on voit est le soleil tel qu’il était huit minutes plus tôt.
Ben oui, j’ai dit.
Alors vous aimez regarder les choses comme elles étaient avant, c’est ça ?
Des fois oui, j’ai dit. Des fois je préfère les voir comme elles sont dans le présent. Souvent je veux les deux en même temps. C’est comme ça. C’est parce que pour ce qui est de mes yeux, vous pouvez me croire, Ema, je suis ni plus ni moins qu’un ogre.
L’ogre, ça l’a fait rire un peu.
Pour un ogre, vous ne m’avez pas tellement dévorée des yeux, il me semble. Vous regardez toujours ailleurs.
Quand même, j’ai marmonné sans cesser de scruter l’horizon.
Le gris du ciel se désagrégeait, la lumière prenait le dessus.
Embrasser, c’est exactement ça, j’ai poursuivi. C’est tenir en même temps ce qui est proche et ce qui est lointain. C’est ça embrasser.
Elle m’a lâché le bras. Elle a fait quelques pas. Je l’ai rattrapée.
Bientôt, je pourrai vous montrer la Tarentule dans le grand Nuage de Magellan. C’est un spectacle.
Vous n’avez pas autre chose qu’une araignée ?
Rien que j’aime autant que la Tarentule, j’ai dit. Faut voir ça, c’est une vraie pépinière à étoiles. »

Partiellement nuageux, Antoine Choplin, page 71-72 (La fosse aux ours)

Il y a publié 9 livres, dont ceux-là, pour aller voir notre libraire… :
Capture d’écran 2019-09-12 à 08.32.49 Capture d’écran 2019-09-12 à 08.33.44

• & puis, à noter dans l’agenda, la Cave Poésie, à Toulouse, pour le bazar littéraire, si vous êtes dans le coin :
(et c’est sur le chemin de Tulle à Marseille..!!)
b9fa7cc93703c620e8026d94bd7d0a2c
Samedi 21 et dimanche 22 septembre // de 11 h à 18 h
CHEZ RENÉ – BAZAR LITTÉRAIRE —Un salon des éditeurs pas comme les autres…
Éditeurs indépendants d’Occitanie et d’ailleurs
/ BAZAR LITTÉRAIRE
/ POÈMES AU DÉTAIL
/ SPECTACLES EN VRAC
/ LECTURES EN STOCK

Lectures, concerts, performances, ateliers, crêpes, barbes à papa et surtout livres : des livres à foison, faits main, à peu d’exemplaires, par de petits éditeurs, ou savamment imprimés par des éditeurs plus reconnus…
Les dernières publications d’Anacharsis, CMDE, Les Fondeurs de briques, N&B, et bien d’autres encore… Un focus sur les revues avec l’équipe de La Coudée, Papier Machine, Un thé chez les fous… et un temps fort « textes et images » avec les éditions F de Phosphène et Marie Frécon.
& des auteur·es… De jeunes auteur·es à découvrir comme la poète syrienne Maïss Alrim Karfoul, le poète Arthur Thimonier ou le dramaturge Romain Nicolas.
& des auteurs confi rmés avec Éric Arlix qui sera en résidence toute la saison à la Cave Po’, Zéno Bianu, Éric Pessan, Claude Guerre… Last but not least, le retour des éditions N’A QU’1 OEIL pour la sortie inédite de leur BLABLABLABLA #04, made in Toulouse.
Bienvenue pour le programme!

• & puis, pour le plaisir d’avoir des ânes avec nous, ceux de Manée voient le maréchal ferrant ce matin, il fallait les rentrer dans leur cabane, avec des pêches de vignes en guise de carottes, un jeu d’enfant…
IMG_63791 IMG_63771
le maréchal ferrant est, & donne la patte!

• & puis, pour passer du coq à l’âne, et de l’âne au Lieu/lien,
MARDI 17 on se retrouve à 18h30 pour l’atelier d’écriture qui reprend
alors venez!!
20190617_135427