vaisselle brisée ou belle vaisselle apporte félicité

20 décembre 2016

Et voilà : je disais précédemment que personne n’avait pensé à photographier la grosse poubelle avec tous les débris d’assiettes-à-se-débarrasser-de-choses-qu’on-ne-veut-plus-subir.
C’était sans compter sur Yann, dont voici les photos.
Si j’ai bien compté lors des 3 soirs de banquet, il y a eu 135 bris d’assiettes pour chasser les mauvais esprits! Opa!

20161219_143919

Une des traditions les plus populaire : Der Polterabend ou l’art de casser la vaisselle :

– En Allemagne, la veille de la cérémonie du mariage, proches amis et famille du couple se réunissent pour casser un maximum de vaisselle :  les mauvais esprits vont avoir peur de tout ce bruit ! Et plus il y aura de vaisselle cassée lors du Polterabend, moins les mariés en casseront dans leur vie commune. Ils devront ensuite balayer et nettoyer les éclats ensemble, montrant ainsi leur capacité à collaborer.
Le proverbe allemand le dit : « scherben bringen gluck » (vaisselle brisée apporte félicité)!

cabinet 6 recolle–  La coutume consistant à casser une assiette aux cérémonies de fiançailles juives trouve son origine, outre le rappel de la destruction du Temple, dans un autre symbole : de même que la porcelaine cassée (geste accompli généralement par les 2 mères) ne peut jamais être réparée, des fiançailles rompues sont irréparables.
Dans certains milieux, on confectionne à l’intention de la fiancée un collier à partir des fragments brisés ; dans d’autres, on les distribue aux jeunes filles de l’assistance pour leur souhaiter d’avoir bientôt la même chance ; dans d’autres enfin, on casse l’assiette lors de la cérémonie du mariage, juste avant la ‘houpa .

– En Grèce, briser des assiettes , c’est chasser les maux intérieurs et la colère, c’est se défouler et montrer qu’on veut faire la fête. En jetant l’assiette, on dit « Opa ». Et puis, on danse!

– En France, à part casser des assiettes lors des scènes de ménage, par maladresse ou pour faire de la mosaïque, je ne vois pas…
Maintenant, nous aurons cette référence : Le temps des assiettes comme indiqué sur notre menu, c’est quand elles ont fait trop long feu à nous rappeler tous nos emmerdements présents!

20161219_144147

Mais tout de même, pendant cette semaine toulousaine, j’ai été avec Violaine au centre de céramique de Giroussens voir 2 expositions, et je me suis achetée une belle assiette épaisse en grès d’Isabelle Pons, que j’espère bien ne pas casser!!
Je compte sur ce lapin pour veiller à grignoter ce qui doit l’être, plutôt que de se faire grignoter!
20161220_103705

A Giroussens, voilà 2 pièces de Gaëlle Le Guillou, pour l’exposition Sans fleurs ni couronnes ; nous ne sommes pas si loin de notre sujet ;
une « tombe d’ été », et une délicieuse urne « fraises et boutons de marguerites »..!
20161214_145123 20161214_145320 20161214_144938