atelier d’écriture du mardi – N° 30

28 avril 2020

atelier 30, mardi 28 avril, chacun.e chez soi

Je vous ai demandé de regarder un film, et de vous intéresser spécialement à un PERSONNAGE.

& voici des extraits de Supplément à la vie de Barbara Loden, de Nathalie Léger (POL)
(à partir du film et du personnage de Wanda et de la vie de B. Loden, actrice et réalisatrice du film)






et des extraits de textes critiques :


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Vous avez choisi un personnage.
Qu’est-ce qui a présidé à ce choix, pourquoi, comment, s’attache-t’on à un personnage, quels échos de soi, de sa vie, fait-il résonner ?
Quels sont les liens, les correspondances que nous pouvons tisser entre vie (la sienne, acteur-personnage, la notre, spectateur) et personnage ?
Est-ce qu’on a une “famille recomposée” de personnages fictifs (littéraires et cinématographiques) qui accompagnent nos vies ?

Écrivez-moi un texte sur “votre” personnage, n’oubliez pas que vous le construisez (pour nous) en même temps, nous ignorons tout de lui…
— comment le décrire
— son contexte, le votre, celui de votre rencontre
— les liens que cela vous suggère
— ….

Je vous demande de réorganiser-retravailler votre texte avant de l’envoyer.
Pensez construction, enchainements, rythme, choix du vocabulaire en lien ou en rupture avec votre personnage, avancement du récit…

Je me réjouis de vous lire et de découvrir votre personnage avec vous, ou l’inverse….
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Leslie :
Dans ce monde de coïncidences, j’ai choisi sans le savoir un film sur la poésie.
Merci pour cet atelier, ça fait du bien, et c’est du travail qui devient réflexe, la matière, retravailler, changer la forme. C’est bien aussi de s’habituer à être lue et “publiée” sans retour ni jugement, ni validation, débrouille-toi !

(cliquez sur le titre du texte pour le lire)
         FANNY BRAWNE

David :
C’était pas facile, je ne peux pas aller chercher des films à la médiathèque à cause du confinement, mais mon choix aurait sans doute été le même.
J’ai eu du mal, je livre ce que j’ai fait mais malgré tout j’assume.
Ça m’a vraiment touché de devoir aller un peu au-delà avec des choses qui me dérangent.
(cliquez sur le nom pour lire le texte)   JACK TORRANCE

& comme vous êtes un peu seulets, j’ai décidé de vous accompagner :
  NEVERS -HIROSHIMA