de ci de là

13 janvier 2020

Quitter Marseille again, direction Tulle via Toulouse

& cette fois en train, le seul qui circule de la journée, mais pour ça, dormir à l’hôtel à Marseille (!) pour pouvoir attraper le train un jour de grève des transports en commun… Retrouver Yann à la gare Matabiau au parvis refait, et garer sa lourde valise à l’hotel, again, avant d’aller “en ville”. Commencer la tournée par la Cave Poésie, et tomber au milieu d’une réunion-galette des rois avec Yann couronné et la belle Gisèle hélas trop floue !

Puis un petit tour à Terra Nova, où Fabrice me montre que la librairie ne m’oublie pas, à côté du nouveau résident Eric Arlix

J’en profite pour lorgner le rayon poésie, toujours bien rempli, et repartir avec des trouvailles.

Dont ce livre :

A vous signaler aussi le dernier livre de Nathalie Quintane (POL) — que j’ai acheté à Tulle en décembre, (je ne vais plus dans les librairies à Marseille!!)

& puis, puisque je suis à Toulouse pour un stage le lendemain “écriture et mise en voix, jeu de poésie dans la classe” organisé par le rectorat et la Cave poésie, je rencontre Luke Tinson, qui intervient avec moi, pour discuter de ce que nous allons faire ; et de LSF…
et je ne me rappelle plus à propos de quoi Luke sort ce livre de son sac pour me le montrer (je l’ai photographié pour me souvenir de le lire!)

avant de voir JLG/JLG, autoportrait de décembre (1995) à la cinémathèque, juste après un coup de téléphone de Manée qui m’invite à participer la semaine prchaine à un rdv-interview de Dominique à PEC, avant qu’il parte à la retraite…

Vendredi, autre ambiance et décor. Le stage a lieu à l’hôtel d’Assézat, puisque nous sommes là avec les jeux floraux pour prétexte…
Rdv salle Clémence Isaure pour une présentation du lieu par monsieur le secrétaire perpétuel (!) :


Les fleurs offertes sont aussi perpétuelles que celles des cimetières…
Un concours de poésie en 2020, faut pas croire, et depuis 1324, grâce aux mainteneurs (quel titre!)… On se prend à rêver que déboule dans la cérémonie huilée un nouveau Alfred Jarry..!!

& puis au boulot en demi groupes à l’étage !

Sous le regard couronné de Louis XV et sa traine d’hermine, pour que les profs perpétuent et transmettent la tradition poétique toulousaine…

& puis, vu dans une rue à la pause déjeuner, un vase royal dans son genre:

& le soir, blablacar particulier pour Tulle, où je retrouve la fulgurite devant mon bureau, faut mériter le voyage !