espèce de brut !

26 mars 2022


Avec, pour intro-guide, une chronologie

Déjà, vous pouvez relire

et puis aussi, retrouver Jean-Marie Massou (et penser à la séance de la prochaine fois)

sur le net, on peut voir ça (c’est bien mieux que rien!) :

Il y a des complaintes inoubliables :

& puis, pour s’en mettre plein les oreilles de la tête,ici

Après les 2 séances et les 4 films, on cause avec Sylvie dans sa cuisine.
Ce serait bien de se retrouver le lendemain des projections mensuelles de Pec programmées avec Federico, pour parler des films vus. Un peu comme les séances de David à l’artothèque, qui fait parler les gens devant les œuvres, à proposer une analyse sans discours savant, basée sur observations et ressentis, complémentaires des explications et commentaires de Federico-historien du cinéma….
justement, en lisant Didi-Huberman quelques jours plus tard :

& puis, question art brut et cinéma, elle me parle de Jean-Jacques Rousseau, le cinéaste belge, que je ne connais pas

du musée du Dr Guilain, à Gand

& puis aussi, le photographe tchèque dont Federico nous a parlé
Miroslav Tichý

Faut aussi dire que Sylvie enfant aimait bien aller voir (et entrer dans) la soucoupe volante de Germiniac, non loin de chez elle…