à côtés

7 janvier 2021


La mission de la semaine, trouver une idée pour des vœux 2021…
mais comme dirait Pierre Tilman :

et ceux de Marie-Astrid Bailly-Maître :

et ceux de Zaven Paré reçus à Noël
“pour cette prochaine et espérée nouvelle année” Au boulot !
(quelle belle partie d’atelier !!!)

(un mur avec un panneau à petits trous comme ça, ça me rappelle toujours le bureau de la conservatrice du musée Malraux au Havre, avec tous les petits formats de peintures de vaches d’Eugène Boudin, une merveille ! — les tél. portables n’existaient pas encore, et encore moins comme appareil photo! – j’ai trouvé cette photo sur le net, c’est maintenant accroché dans le musée, il y en a un long mur, mais c’était bien plus beau plus entassé sur le mur à trous du bureau !)

& quel rapport avec Z., si ce n’est le panneau sur le mur ? eh bien, Rien n’est trop beau pour les amies de Zorro (un titre à rendre jalouse!) au Sourire qui mord (en 1995, ça n’existe plus, tous leurs livres étaient extra!!)

Coté vœux, j’ai aussi reçu ceux d’Isabelle Braud, love les anglais, love les théâtres et cinémas, pas love les mauvais films…

et pas love les beatles (ils me filent de l’urticaire…)
Mais dans un ordre différents, les “beatles” ça fait “les beat”, c’est plus conforme à 2021 qui se profile

et puis, toujours profitant des archives

et les lunettes pour mieux voir l’avenir en équilibre


là, je suis désolée de ne plus savoir de qui est ce travail de photographe

& ça, rien à redire, sobriété efficacité, impec !! après enquête (ma bibliothèque est mal rangée et je n’ai pas retrouvé le cahier-livre dont c’est issu, mais je me souvenais l’avoir acheté au Macval), c’est Tatiana Trouvé (justement..!!)

ça va bien avec la mer méditerrannée de Vincent Perrottet

Si vous ne connaissez pas le travail de Vincent Perrottet, c’est un des grand monsieur du graphisme ! allez voir son site!

Bon ben après ça, c’est encore plus difficile de trouver une idée de vœux pas trop naze..!!!

C’est comme dans l’échange avec jean-Pierre, (pour trouver une couverture pour notre future édition) dur en ce moment de se ressaisir les neurones d’un jour à l’autre..!
mais ça nous a fait bien rigoler!!

avec des exemples d’emboitage du jeu de cartes-photos Diptyques de Xavier Pinon, et des cartes-poèmes de Lev Rubinstein édité par les cahiers de Royaumont en 93 (et un livre La cartothèque, édité au Tripode en 2018)