atelier d’écriture du jeudi – n° 8

15 janvier 2021

Atelier 8 – jeudi 14 janvier
Aujourd’hui, 4 participantes présentes “en vrai” à l’atelier.

Nous sommes en l’an 21. Dans le journal de PEC du mois de janvier, une page A3 R/V est inserrée :

1 — 4 phrases (de vous) (qui ne sont pas des souhaits) que vous avez envie d’écrire, d’afficher (forme et sujet à votre guise).
Sélectionnez-en une ou 2 (seul.e ou avec l’avis des gens qui vous entourent) pour écrire (au gros feutre, que ce soit lisible de loin) sur la feuille A3.


2 — Ces derniers temps, quelque chose, une situation, que vous avez vu, lu, entendu, qui vous a marqué, questionné. Faites-en un texte bref, avec des phrases courtes (description, le factuel puis le questionnement personnel).

Martine :
J’ai entendu que dans un zoo des gorilles avaient eu le Covid. Cela m’a attristé que le virus se transmette à des singes.
Mais en même temps, nous avons tellement de points communs avec eux.
Mais quand même, où va t’on ?

Marie-Jo :
J ai vu un film sur des femmes en prison. Un monde que je croyais connaitre.
Mais je m’interroge encore sur certaines découvertes qui m’ont profondément marquée.
Des choses simples du quotidien devenaient surréalistes, les pensées les plus communes étaient cachées, des violences inattendues rythmaient les jours qui passaient.
Cet enfer est-il accessible aux personnes qui travaillent pour aider ces détenues ?

Dominique :
Trop beau le sourire de Lison, ses petits doigts arrachent le papier cadeau par petits bouts, bien consciencieusement, comme si elle sentait déjà qu’il y a dans la vie des moments précieux qu’il faut faire durer.
Trop beaux les yeux de Lison, des yeux pleins d’étoiles à la découverte du jouet.
Trop belle sa petite voix nous gratifiant d’un « Waouh »sonore du haut de ses 16 mois ;
Trop belle la vie dans les yeux d’un enfant…

 

3 — Une liste de souhaits dans des domaines très différents, mélangés également par différents styles d’écriture.

4 — Une liste de résolutions personnelles intenables.

5 — Parmi les résolutions de vos camarades (ou les vôtres si vous êtes seul.e), choisissez-en une. Développer une petite histoire (réflexion, fiction). La phrase choisie doit y figurer.

Martine :
Arrêter de parler surtout pour ne rien dire, pas facile je trouve quand j’aime parler, et que jacasser me fait plaisir. Et pourquoi je ferais cet effort si cela me fait du bien de blablater à tort et à travers ?

Marie-Jo :
Chaque fois que durant la journée je vis une situation nouvelle, immanquablement, je n’arrête pas de gamberger la nuit suivante.
Il suffit que quelqu’un me fasse une réflexion même anodine, et voilà, je la tourne et la retourne dans ma tête toute la nuit.
Peut-être que si j’imaginais un berger avec des gants de toutes les couleurs, cela m’apaiserait.

Dominique :
Le jour où j’ai décidé de conduire la voiture pour aller nulle part, ma fille m’a demandé : « C’est où nulle part ? ». Alors je me suis souvenue d’une chanson qui disait : « C’est quand qu’on va où ? », et j’ai réalisé que je n’étais pas si paumée que ça…
On est très nombreux à aller nulle part en définitive.

 

6 — Écrivez 2 phrases à partir de tout ce que l’on a écrit et entendu dans les lectures depuis le début de cet atelier. Écrivez-les (visible de loin) sur une feuille A3 (pour chacune d’elles).

7 — A partir de la liste de vos souhaits, choisissez-en un que vous développerez en une petite histoire.

Martine :
Je souhaite marcher à la montagne où il n’y a personne. Mettre un pas devant l’autre, regarder la nature et écouter le silence et entendre soudainement le chant d’un oiseau. Regarder une plante et s’arrêter pour l’observer et surtout ne pas l’arracher. Respirer ce bon air pur, puis s’arrêter et contempler ce qui m’entoure, quel pur bonheur !!!

Marie-Jo :
Je souhaiterais ressembler à quelqu’un d’autre. Je serais grande, belle, riche et la meilleure amie du monde. Je distribuerais l’amour et la joie de vivre à tous les cons pour les rendre meilleurs. Je vivrais auprès de Bacchus pour m’enivrer et trouver l’élixir qui me rendrait immortelle.

Dominique :
Il était une fois, dans un monde où les roses n’avaient pas d’épines, un troupeau de cons qui avaient perdu le contrôle de la machine à temps. Celle- ci s’était emballée : tantôt STOP, tantôt RWD (rembobinage), ça n’arrêtait pas d’embêter tout le monde! Alors, tous les petits princes et les petites princesses du monde ont tenté un dernier truc avant de changer de planète :

 

8 — A partir de cette proposition de Gébé dans l’AN 01, écrivez une phrase (sur A3)

Ces feuilles A3 et les 3 petits textes figureront sur la vitrine du Lieu/Lien (à venir très prochainement..!!)