ressources

24 juin 2017

Rattrapons le retard, ou courons après son ombre, dans la chaleur de l’été… Petit tour au lycée Saint-Sernin, pour voir les “vitraux en toc” réalisés par les élèves avec Jacques Boutin pour la semaine des arts : des tiges de bambou, du plastique coloré, de la légèreté, ça pourrait donner des idées pour une semaine d’art contemporain dans les églises..
20170613_145932
Et un petit tour la médiathèque de St Orens, pour un projet en ami 2018 (ça laisse le temps de penser à des nouveaux boulots!), en partenariat avec la Cave poésie, rencontre et vue de l’espace :
20170613_16485520170613_165016
Au retour, à travers le pare-brise, n’imaginez pas, allez-y :
20170613_171406
Justement, j’y suis allé, à la bibliothèque (du CE) de la gare Matabiau, dans un ancien bâtiment en bout de quai, parcours balisé entre les grillages, cause travaux :
DSC01477DSC01476
La bibliothécaire avait un grand-père cheminot. Petite, ils prenaient le train de nuit Quimper-Toulouse (!!) pour les vacances, et elle se souvient à 8-9 ans avoir attendue un certain temps sa tante, en famille, devant la gare Matabiau où elle travaille aujourd’hui. Elle nous dit :
— Ça nous fait voyager de voir les trains, les voyageurs, par la fenêtre. Les trains spéciaux aussi; il y a de moins en moins de trains de pélerins, ce qui cause une baisse d’activité en gare de Lourdes.
(croire en Dieu et/ou en la SNCF….)
0n parle des livres, du fonctionnement de la bibli (certains agents qui travaillent ici ne dépendent pas du CE de Toulouse mais de Paris — très pratique pour l’arbre de Noël pour leurs enfants, par ex… —, du coup pour eux la bibliothèque est par correspondance depuis Paris, comme pour les cheminots isolés, les livres circulent par pli de service par le train..), du déménagement prévu pour faire place aux grands travaux futur(istes) de la nouvelle gare TGV, avec la tour qui laisse plus que dubitatifs nombre de toulousains.
Pour préparer ça, et compte tenu de la non extensibilité des locaux et rayonnages, le tri, avec déserbage. Un carton de livres à l’entrée pour qui veut, et une pile de revue donnée à une association (ils ont 30 titres de revues, leur budget dépendant du nombre d’agents sur la région).
DSC01475DSC01438
La bibliothécaire est particulièrement désolée de mettre au rencart Annie Ernaux…
DSC01440DSC01439
Le fichier n’est pas informatisé, on retrouve les fiches et leurs meubles disparus…
DSC01441
Un livre de Simone Hérault à lire avant septembre et notre rencontre à la gare…
DSC01456DSC01453
Une partie de la bibliothèque est le fond spécial cheminot (et pas de désherbage, pour celui-là!)
DSC01459DSC01474
DSC01457
Avec plus de livres empruntés par les retraités, qui ne comprennent pas toujours bien ce que devient la SNCF…DSC01452
DSC01458DSC01472DSC01471
” Bien campé sur ses 2 jambes, l’homme se tient au bout du quai dans une attitude insolente.”DSC01462
DSC01464DSC01465
DSC01463DSC01466
Et un peu d’actualité :
DSC01435DSC01434
DSC01445DSC01446
Et des livres de cheminots :
– On a quelques talents, nous dit la bibliothécaire.
DSC01443DSC01442
4073 inscriptions depuis le début de la bibli en avril 86. un sas de décompression pour les agents, un lien avec les retraités.
DSC01448Avec la bibliothèque, il y a aussi le service “Loisirs”, billetterie tarif CE, escapades et séjours régionaux, nationaux, internationaux, sport-loisirs-culture, avec un patrimoine couvrant 49 centres de vacances enfants (colos jusqu’à 17 ans) et 10 villages vacances. 1936- 2016, les 80 ans du front populaire et des congés payés..!

DSC01478