Zao au bord du monde

10 novembre 2022

Vive les vacances ! Retrouver Corinne et Bruno au bord du monde après Paris, c’est top!!

En attendant d’écrire un nouveau post avec des éléments en réserve, hier soir avec la pleine lune, j’ai découvert Zao au bord du monde..! & ça vaut le coup, écoutez les paroles !

cette chanson là aussi, un petit refrain à ne pas oublier l’été…

& parce que on ne s’en lasse pas, une version live !

sinon, en baie de St Brieuc à marée basse, la mer se retire tellement loin que ça a parfois un petit air de campagne!!!

& une coquille d’huitre pointure 35 !

 


les yeux au ciel

29 octobre 2022

En cherchant un livre, j’en ai trouvé un autre, le catalogue d’expo de Fabienne verdier Le chant des étoiles, en ce moment à Colmar.

je dois dire que je n’aime pas particulièrement son travail (dont je reconnais la qualité), et alors que Soulages vient de mourir (pareil, son outre noir me laisse très indifférente), ce serait une sorte d’héritière.
Sauf que avec cette série là, son travail m’intéresse plus, et d’ailleurs, ici!

J’aimerais bien aller faire un tour à Colmar avant le mois de mars ! (d’autant que j’ai raté son expo sur les pas de Cézanne à Aix, j’ai voulu y aller quand c’était fini…)

& aussi, à Nogent-sur-Marne. Là encore, après les magnifiques vitraux de Soulages à Conques ( voir en fin d’article), ça doit être formidable!

(glané sur le net)

 

& puis aussi, dans un tout autre genre, Dominique Fajeau (après Verdier, c’est un peu trivial..!)


dire

28 octobre 2022

• j’ai aidé Christine a imprimé cette affiche à l’atelier, pour filer la niaque. Elle est en face de mon bureau, il suffit de lever les yeux lors des coups de mou!!

• Une nouvelle affiche, à,partir d’une phrase connue du pasteur Niemöller à Dachau en 42, revue par Berthold Brecht

Hélas, toujours d’actualité, on pourrait allonger interminablement l’énumération…


autres gestes

28 octobre 2022

• démoulage de volumes en bouse de vache, inventer un outil pour y arriver..!


C’est une expérience concluante, un matériau assez formidable à travailler ! à suivre…

• un autre geste inhabituel et maniement d’outil, une droitière qui a appris à écrire à côté d’un gaucher..!!

• et un tote bag qui m’enchante pour trimbaler partout, avec une typo pour un texte comme gravé dans le marbre..!!


différentes approches

28 octobre 2022

• Jean-Pierre m’envoie sa planète de moisissure, oubliée au garde manger :
hello Fabienne
il avait été oublié dans le garde manger (ce demi potiron) et il s’est couvert d’une très étrange végétation pour me faire penser à tes dessins cosmiques, je te l’envoie

 

•    En cherchant à l’artothèque des photos sur lesquelles organiser un atelier d’écriture, je découvre le travail de Jason Karaindros

de Franck Gérard

Cette magnifique photo de Ramon

et autre chose, ce dessin de Christidi

• & allez, un petit nouveau !


100 nouvelles d’Ariane

12 octobre 2022

Le nouvel Avant-poste N°4, le journal culturel du NewSpace, vient de sortir !

Avec ma contribution de cet été (je ne m’en lasse pas !!)

C’était aussi l’occasion minutée entre 2 trains d’aller au musée des Abattoirs à Toulouse pour voir l’exposition Les incertitudes de l’Espace, avec les œuvres de l’Observatoire de l’Espace du CNES qui y sont en dépot.
J’ai particulièrement apprécié le travail dElise Parré, dont sa video avec un montage live de feuilles-collages-reflexions sur la base spatiale d’Hammaguir (là-aussi, autre version), avec en revers de la video toute une installation.

J’ai pris plein de photos:

Vous pouvez vous rendre compte du dispositif, rajout de feuilles à droite, à gauche qui fait avancer le récit, enchainer les idées et la poursuite de la recherche, c’est vraiment très simple et beau
En revers de la vidéo, l’installation :

(sérigraphie sur fines plaques de béton)

En même temps aux abattoirs, il y a une exposition de Niki de Saint Phalle, qui attire les foules, bien plus que l’Espace!! (y’a quasi personne à l’étage!)

L’Espace, sur fond de nanas gonflables..!

& puis une autre expo



La partie documentation est celle qui m’a le plus intéressée!


Je ne sais pas quelle était l’expo précédente, mais Niki, c’est pas le vide absolu!!


une sonde kamikaze déviante

28 septembre 2022


Double Asteroid Redirection Test (DART)
image provenant de la NASA, c’est

Message de Jean-Pierre hier soir :


& l’émission sur France Q dont Jean-Pierre m’a envoyé le lien, c’est

J’aime bien les représentations ou images d’astéroïdes, n’importe quel caillou dans le jardin pourrait faire l’affaire, sur fond noir…


Marseille festin

27 septembre 2022

Je reprends les éléments du site de La Marelle, pour annoncer la soirée en hommage à Delphine Bretesché (1972-2021…) vendredi 30 septembre à 19h à la librairie-galerie Zoème à Marseille, où je lirai le texte qu’elle a écrit à la maison (que je prête à La Marelle quand je suis absente, pour ses résidences d’auteurs et d’illlustrateurs).

dessin de Delphine d’un mur de ma cuisine, je me dis, y’a trop de bordel..!!

Je ne connaissais pas Delphine mais l’ai rencontrée après qu’elle ait résidé chez moi, alors qu’elle lisait à Marseille des extraits des textes écrits chez ses 5 hébergeurs.
Elle m’a marquée par sa vitalité, son rayonnement, son engagement…


& puis, faut que je m’exerce pour lire ce passage, déjà, que j’écoute Johnny, je ne connais pas cette chanson..!!


le montage est toujours un conflit

27 septembre 2022

Ce we, à Tulle avec Peuple et Culture, et plein de participant.e.s plutôt jeunes à ces 2 journées, l’occasion aussi d’y rencontrer… des marseillais.e.s…!:
 
Federico avait, comme d’hab, peaufiné une programmation abordant différentes formes et réflexions afférentes sur le montage, suivant des films variés

2 captures d’écran (cette fois, c’est le cas de dire) de textes réfléchissants avant leur projection sur les films et leurs constructions, extraits de L’Anti Œdipe de Deleuze et Guattari, de Barthes, Brecht, Adorno, Serge Daney…

On commence par 2 installations d’Haroun Farocki


Un film de Van Der Keuken (pas celui-ci, mais ensuite on a vu Ici & ailleurs de Godard)

et pour se détendre, Vérification incertaine !

& le très beau Muriel d’Alain Resnais

on peut voir le film entier sur le net, petits veinards :

& puis le lendemain, entre autre :

 

 

J’espère que cela vous donnera envie de venir lors d’un prochain séminaire…!
En attendant, pourquoi ne pas (re)lire Les palmiers sauvages de Faulkner, qui mêle le récit de deux nouvelles dont les chapitres successifs alternent. ou Austerlitz de W. G. Sebald, qui hybride l’écriture de la fiction et celle de l’enquête historienne…

(& le démontage-rangement de la salle le dimanche soir n’a pas été un conflit !)


Un colis du Tripode

27 septembre 2022

Ce colis là envoyé par Le Tripode, je l’attendais impatiemment..!!

C’est mon nouveau livre, qui sortira en librairie le 13 octobre !  
Il est beau, grâce entre autre à l’illustration de Camille Nicolle

& puis, son feu d’artifice domestique n’est incroyablement pas si éloigné de mes “Sympathie cosmique”..!!

 

Réponse de Marie-Thérèse, de la Villa La Brugère, qui m’a aidé pour sa forme finale en relisant le texte, et à qui j’ai envoyé un exemplaire :

 

 

…le papier de la couverture est lisse et doux, même si le texte pique un peu à l’intérieur!!


accrochages

27 septembre 2022

à Tulle, poursuite des dessins de la série des sympathie cosmique,
suite en bleu…

& puis, une petite visite à l’église Saint Pierre à Tulle, pour voir l’exposition autour de la Lunade,

avec une œuvre brodée de Sylvie Christophe
et la suite de l’expo (ou inversement) au Cloître, qui me laisse dubitative, hormis cette discrète intervention…
Puis, je poursuis ma route avec l’exposition de Franck Claudon à la cour des Arts, Des pièces plus anciennes comme cette lettre qui donne froid dans le dos de la mère de Camille Claudel brodée sur torchon

et sa superbe robe d’après minuit , sortie de sa résidence autour du poinct de Tulle, avec des larmes brodées (qui font aimer la dentelle) par les dentellières, incrustées dans les bleus de travail des ouvriers tullistes
& au Point G, d’autres œuvres de Franck,
boucherie subtile et affective


lettres du Mons, les 3 1ers épisodes

20 septembre 2022

Parce que ses réfléxions me semblent très intéressantes, voilà les lettres de Raphaëlle, qui s’occupe du domaine du Mons :


épisode 1

& voilà Tao, son nouveau jeune chien

épisode 2


épisode 3
La belle bergère devant le Château de Sédières

à voir sur tënk


un beau dimanche à la campagne

19 septembre 2022

D’abord, j’ai vu ça :

& dans l’idée de travailler/s’intéresser/s’inspirer des préoccupations de Raphaëlle au domaine du Mons, ça m’a intrigué et bien plu!

& comme je lui en ai parlé, quelques mois plus tard Raphaëlle m’a apporté 4 belles “galettes” bien sèches (ça sent rien du tout, ou plutôt quelque chose de végétal). Posées par terre, elles attendent mon bon vouloir dans mon atelier…



Hier, en en parlant avec Jean-Pierre, toujours partant pour des expériences sur les matériaux, on se demandait comment sculpter  ou travailler cette matière, beaucoup moins compacte que celle du masque. Alors on a essayé de la réhydrater, pour voir. Ça marche pas du tout (et toujours, ça sent l’herbe, hein…)
Alors, coup de téléphone à Raphaëlle : — “on vient essayer le matériau “frais” dans l’aprem !!!”
en préparant des formes à recouvrir, pour voir si on peut avoir une matière homogène !

Nous voilà dans un grand pré où il y avait les vaches quelques jours avant. On va de cible en cible. Il y a une “croûte” sèche, et dessous, c’est la matière qu’on cherche, d’un beau vert kaki herbe qui s’oxyde à l’air ! Armé.e.s de cuillère ou spatule, on recouvre nos formes, avec l’aide logistique de Raphaëlle et la participation active de Catherine (c’est pas dégoutant, c’est pas si loin de l’argile…!)

Jean-Pierre a plus de mal avec sa forme et y met les mains (bilan de l’affaire, c’est dur à enlever quand c’est sec sous l’eau, ça adhère comme s’il y avait un liant)

& on met le tout à sécher doucement à l’ombre de la grange (comme pour la terre, que ça ne sèche pas trop vite en surface pour éviter d’éventuelles craquelures — mais les fibres végétales doivent éviter les craquelures).

Pour en savoir plus, en Inde par exemple

et encore, comme

à suivre…!!!


articulations et glissement des idées

19 septembre 2022

Bon, j’avais préparé ce bout d’article il y a plus d’une semaine, et je ne me rappelle plus les tenants et aboutissants…
Simplement un peu plus de souplesse dans les articulations (des idées aussi….) ?!

Pour mieux nager, faut avoir les chevilles et les pieds extra souples, style nageoire de poisson…

La championne dans cette catégorie, c’était Kiki Caron, vue sur ses pieds, vers 6 minutes dans la vidéo


direction espace

6 septembre 2022

Allez, une petite chanson pour le décollage, tandis qu’Artémis reste en rade…

et des nouveaux dessins

& des nouvelles trouvailles, un bracelet planétaire, un astéroïde sculptural, et le soleil qui fait chaud

& aussi l’espace d’une page, un beau livre d’objets et d’histoires potentielles, et ce n’est pas des rébus (ouf!) ni du rebut !
(et je ne sais plus de qui est ce travail extra, dommage!)